L’agenda de la semaine

agenda_mai2018_2

On mange des crêpes, on fait du sport, on boit des coups, on danse, on sort : cette semaine, dans l’agenda, le bien-être est roi !

Lundi 21 mai

Allez viens, on est bien

Ce lundi risque d’être difficile pour nombre d’entre nous : que l’on ait travaillé ou non, en cette journée de la solidarité, le constat sera le même : c’est la fin des ponts de mai et des semaines  de travail raccourcies. Pour aborder ce tournant compliqué, je vous conseille de jeter un oeil au programme de la Coopérative Bien-Etre, nouveau projet au sein des Grands voisins. Au programme de la semaine : atelier formation massage, sophrologie, méditation, travail du souffle, jardinage, yoga… Si avec ça, vous n’êtes pas détendu, je ne peux plus rien pour vous !

  • Coopérative Bien-être
  • Les Grands Voisins, 74 avenue Denfert Rochereau 75014 Paris
  • Programme du 21 au 26 mai 
  • Tarifs selon les ateliers. Programme d’abonnement mensuel à 80€ avec une séance de soin individuel, 1 séance de méditation et un cours au choix.

Mardi 22 mai

Coup de court

Roland Garros is back et vous voulez saisir la balle au bond ? Suivez mon plan d’action ! Pour commencer, RDV à l’expo tennis de la Galerie Jean-Denis Walter pour admirer les travaux de Corinne Dubreuil, Simone Perolari et Gerry Cranham. Une découverte en photo de ce sport qui ne pourra que vous séduire ! Vous voulez aller plus loin ? Faites comme moi et essayez le service des Déchaînés ! En quelques clics, un court vous est réservé, et si besoin le matériel peut être préparé. 

  • Exposition Tennis du 22 mai au 27 juin à la galerie Jean-Denis Walter
  • Du lundi au samedi de 10h à 20h
  • Les Déchaînés
  • Réservez un terrain de tennis en un clic, à partir de 11€

Mercredi 23 mai

MojiTOS

Ce soir, l’équipe de Travelers On Stage vous donne rendez-vous pour un apéro. Il faut dire que raconter ses voyages et périples, ça donne soif ! Venez découvrir le concept… vous vous laisserez peut-être tentés par l’idée de rejoindre l’asso et d’organiser les prochains talks.

Jeudi 24 mai

Fest-in

Pas sûre que les non bretonnants comprennent le jeu de mot ci-dessus mais je m’y risque. Comme chaque année, impossible pour moi de ne pas parler de la fête de la Bretagne ! Ma région d’amour est célébrée à travers le monde durant dix jours et l’exercice de ne choisir qu’un seul évènement à mettre en lumière est… cruel. C’est mon ventre qui a tranché : rendez-vous ce jeudi pour la Crêp’Noz, rue de Montparnasse, pour une soirée crêpes et sonneurs. LA BASE.

Vendredi 25 mai

Dernier roulement de tambour 

Quel est le comble pour deux batteurs ? Que l’on se batte pour décrocher les dernières places de leur spectacle ! Rassurez vous, pas besoin de violence mais juste d’un peu de réactivité pour assister aux dernières dates parisiennes des Fills Monkey !  Là où passe le duo, les salles ne désemplissent pas : il faut dire que leur show humour et percussions a de quoi déchaîner les passions.

  • We will Drum you – Fills Monkey
  • Jusqu’au 27 mai du jeudi au samedi à 20h00 au Comédia, 4 boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Puis en tournée dans toute la France
  • Tarifs : de 12 à 56€

Samedi 26 mai

Ainsi son, son son…

Cette semaine marque le retour de Villette Sonique : le parc et ses espaces vibreront pendant cinq jours au rythme du meilleur de la scène underground. Vous vous êtes toujours rêvés en bête de scène ? Passez de l’underground à la lumière en mettant la main à la pâte avec Villette Makerz. Au programme de ce week-end, des ateliers créatifs autour de la création sonore pour vous apprendre à faire de la musique avec n’importe quoi et rendre vos dessins sonores. Super(sonique)!

Dimanche 27 mai

Indian Mix

Ce dimanche, rendez-vous pour un cours de danse très « multi-kulti » ; danse indienne, hip-hop, modern jazz, salsa; le Bollywood Fusion, c’est un mix de tout cela ! De quoi séduire, même les plus indécis … et vous transformer en une star bollywoodienne des plus accomplies. Namast’yeah ! 

L’agenda de la semaine

 agenda_mai2018

Assister à une conférence scientifique en buvant de la bière, faire du yoga sur du black metal, visiter les musées de nuit et des expos hors les murs… sur des murs. Cette semaine, le contraste est de mise et le plaisir aussi !

Lundi 14 mai

Soif d’apprendre

Qu’est-ce les bébés entendent réellement ? Les plantes sont-elles intelligentes ? Que ferait MacGyver pour résoudre un problème mathématique ? Du 14 au 16 mai, de brillants scientifiques se penchent sur toutes ces questions et vous invitent à les rejoindre à l’occasion de Pint of Science. Vous culpabilisez à l’idée de boire dès le lundi ? Ne vous mettez pas la pression, et buvez la sans crainte : c’est pour la science !

Mardi 15 mai

Du côté obscur de la force

Entre Yoda et Yoga, il n’y a qu’une lettre et ça ne peut être le fruit du hasard. Pourtant, ce mardi, c’est du côté obscur que vous pratiquerez vos postures : rendez-vous à Place des Cordes pour une soirée Dark Yoga. Le principe ? Un cours de Yoga Hatha, à la lumière des bougies et sur une playlist black metal. (Dark) j’adore !

  • Dark Yoga
  • Place des cordes, 30 rue du Docteur Potain, 75019 Paris
  • De 18h45 à 19h55,
  • 15€, à régler avant le cours. Ouvert à tou(te)s, débutant(e)s bienvenues !

Mercredi 16 mai

Perlin-PainPain

Ce mercredi, Paris is magique ! Non, non, je ne parle pas du PSG mais d’un autre symbole fort de la capitale française : la baguette. A l’occasion de la St Honoré, patron des boulangers, c’est la fête du pain : au programme, des dégustations et de nombreuses animations partout en France.

Jeudi 17 mai

Bescher’HELP !

Près d’un tiers des systèmes linguistiques du monde seraient en voie de disparition. Et même s’ils ont les épaules larges, tout n’est pas de la faute de Nabilla et de ses anges. Vous vous rêvez en chevalier blanc de l’alphabet ? Venez rencontrer Tim Brookes, auteur de l’ouvrage « Endangered Alphabets« , qui revient pour une soirée sur ce constat inquiétant mais propose également des solutions pour inverser la tendance. Ecoutez bien ses conseils : ils sont à prendre au pied de la lettre.

  • Endangered Alphabets, par Tim Brookes
  • Mundolingua, 10 rue Servandoni, 75006 Paris
  • Jeudi 17 mai à partir de 19h
  • 5€ ; le nombre de places étant limité, il est fortement conseillé de réserver ( 01 56 81 65 79 ou contact@mundolingua.org)

Vendredi 18 mai

L’AfterWork Trot cool ! 

Vendredi, prenez la ligne 1 direction Vincennes : cocktails, jockeys et chevaux vous attendent en effet pour une soirée des plus atypiques. Jusqu’à fin juin, rdv chaque vendredi au Vincennes Hippodrome de Paris pour des afterworks festifs avec une boisson offerte, une visite guidée des écuries et bien sûr des courses ! Après une découverte le 18, peut-être reviendrez-vous le 25 mai pour une soirée spéciale avec DJ, en partenariat avec Fun Radio. Bon son et canassons : on parie que vous allez aimer !

Samedi 19 mai

Samedi c’est cul-ture

Les vaisseliers anglais n’en finissent pas de se réjouir : samedi, Harry, le « most-wanted » Bachelor de la couronne anglaise va passer la bague au doigt de Meghan Markle. Et comme l’amour n’a pas de frontière, à défaut de vous offrir des mugs et assiettes collectors, Meetic vous propose de suivre l’évènement lors d’un tea-time 100% british. En plus du thé et des scones, la marque proposera (of course) quelques conseils dating. Mais l’amour de l’autre ne doit pas vous faire oublier l’amour de l’art : avec ou sans +1, votre programme du samedi soir est tout trouvé ! Car samedi, c’est aussi la nuit des musées, et plus de 1000 d’entre eux resteront ouverts toute la nuit pour vous accueillir. Oh Lord, that’s quite a program !

  • Meetic Royal Wedding : de 11h30 à 15h30 à la librairie anglaise WH Smith, 248 rue de Rivoli, 75001 Paris
  • Nuit des Musées, liste des musées participants et programmation à retrouver sur le site.

Dimanche 20 mai

Faire le mur

Ce week-end le beau temps sera de retour et il serait dommage de vous enfermer pour voir une expo. D’autant plus qu’après la nuit des musées, l’art fait du hors les murs et investit les façades du 19ème arrondissement avec le Festiwall. Le festival urbain référence en matière de street-art revient avec de nombreux ateliers, des murs participatifs et bien sûr une ambiance festive avec musique, foodtrucks et animations.

  • Festiwall
  • Les samedi 19 et dimanche 20 mai 2018
  • Entre le Canal de l’Ourcq et le Canal Saint-Denis
  • Entrée libre

Le meilleur job d’été : décrochez un CDD et découvrez l’Islande et de nombreux pays en étant payé !

meilleur_job_ete

Vous ne saviez pas quoi faire de votre été ? Et si vous décrochiez le meilleur des « summer jobs » ? WOW Air recrute deux passionnés de voyage pour un CDD des plus fous : trois mois de voyage tous frais payés, un salaire… et la découverte de l’Islande et de plus d’une trentaine de destinations !

La compagnie aérienne islandaise WOW air recrute pour l’été deux ambassadeurs d’un nouveau genre. Le duo de WOW Travel Guides qui décrochera le « Summer job » déménagera en effet pour trois mois en Islande et sera amené à découvrir l’île et voyager dans de nombreuses destinations desservies par WOW Air. Et le choix est large, WOW Air propose en effet ses services dans plus d’une trentaine de villes, en Europe, au Canada et aux Etats-Unis ! Comme de véritables « local guides« , les deux voyageurs chercheront à dénicher les meilleures adresses et bons plans des villes traversées. Ils partageront par la suite sur les réseaux et sur le site de la compagnie des photos, vidéos et articles sur les villes et pays découverts.

Le job vous intéresse ? Vous avez jusqu’au 14 mai, minuit, pour déposer sur https://travelguide.wowair.com/ une vidéo de deux minutes maximum dans laquelle vous présenter et réaliser un mini city-guide sur votre ville d’origine

The WOW Air Summer Job en quelques idées clefs :

  • Deux Travel Guides
  • Du 1er juin au 15 août
  • Le quotidien à Reykjavik durant trois mois
  • L’exploration de 38 destinations
  • Un CDD rémunéré !

Retrouvez tous les détails de l’opération sur le site et envoyez vite vos candidatures ! Annonce des heureux élus le 18 mai.

Sound Travels : explorez les sons de l’Amérique

sound-travels

Sea, sex and … sounds ! Vous n’avez plus de jours à solder et rêviez pourtant de vous envoler ? Voyagez avec vos oreilles avec Expedia, qui propose avec Sound Travels une exploration audio des Etats-Unis. Mettez votre casque, fermez les yeux et envolez-vous pour un voyage sonore.

Las Vegas, Miami, Austin, Orange County : ne craignez pas les kilomètres, cette fois, ce sont vos oreilles qui partent en voyage. Expedia lance Sound Travels, une expérience audio immersive qui met en valeur la diversité des ambiances et activités des Etats-Unis ! 

sound-travels-USA-2

Sortie à la fête foraine, concert, virée en mer, verre en ville, visite de musée : on s’y croirait ! L’enregistrement 3D des ambiances sonores plonge l’auditeur au coeur de l’instant. Une animation écran donne des indices visuels du lieu et de l’activité. Images, textes et vidéos accompagnent chaque extrait sonore pour prolonger l’expérience et informer sur la destination.

sound-travels-3

Un parcours sonore inspiré du film America’s Musical Journey, dont le narrateur n’est autre que le merveilleux Morgan Freeman, qui explore l’histoire des Etats-Unis à travers la musique.

Sortez vos écouteurs : embarquement immédiat !

J’ai testé pour vous… le tourisme sportif

tourisme sportif

… ou devrais-je dire le running touristique ? Qu’importe son nom, le principe est très simple : découvrir un lieu, baskets aux pieds. En ville, nature ou insolite, découvrez trois courses testées et validées pour vous initier au tourisme sportif !

Urbain à Berlin

Semi-marathon de Berlin 2017 - StrawberryBlonde

Pour la troisième année consécutive, je vais prendre ce dimanche le départ du semi-marathon de Berlin. Réputée pour son parcours « roulant » (la ville de Berlin est étendue mais… a un très faible dénivelé !), la course passe en plein coeur de la capitale allemande. Au départ d’Alexander Platz, ou Alex de son petit nom, les coureurs parcourent un trajet qui longe les principaux monuments et sites historiques de la ville : Berliner Dom, Porte de Brandebourg, Tiergarten, Eglise du souvenir, Posdamer Platz… Ceux qui ne sont pas venus là pour le chrono prendront même le temps de faire un selfie avec les faux soldats du Check Point Charlie. Mélange des genres assuré : avec 18 km au compteur quand ils arrivent à cet endroit, leurs visages rougis et transpirants ne manqueront pas de contraster avec les casquettes militaires et mines sérieuses des garde-frontières.

Mon test ? 

  • Effort sportif : un semi-marathon demande un minimum d’endurance et de préparation. Mais la distance reste abordable et le parcours, très agréable, tout comme  les encouragements enthousiastes des spectateurs devraient achever de vous convaincre.
  • Organisation : la course est très bien organisée et nul besoin de parler allemand pour retirer son dossard ou rejoindre son sas : il n’y a qu’à se laisser porter. Pour ceux qui souhaiteraient être tout de même libéré de toute préoccupation logistique, un grand nombre d’agences de voyage spécialisées dans le sport proposent des packs all inclusive, dossards, hôtel et accompagnateur compris. Parmi elles, VO2 Max, que j’ai eu le plaisir de découvrir pour mon baptême berlinois.
  • Intérêt touristique : Attention, j’avertis, cet avis est dénué de toute objectivité tant j’adore Berlin ! Pour moi le parcours est un sans faute pour avoir un « sneak peak » de la ville. Avant même le départ de la course, les amoureux de voyage apprécieront le fait que le « village » sportif soit installé dans les anciens bâtiments de l’aéroport Tempelhof, dont l’activité a cessé en 2008 et qui est depuis devenu un parc très apprécié des Berlinois.  Et ils ne manqueront pas de noter qu’à l’arrivée, bière et curry wurst sont également au rendez-vous. Une vraie expérience typisch deutsch !

Infos et réservation :
Semi-marathon de Berlin, chaque année en avril
– VO2 Max, agence spécialisée en séjours sportifs

Dépaysant à Siem Reap

Angkor Trail - StrawberryBlonde

Vous souhaitez voyager hors des sentiers battus ? Prenez un des plus hauts lieux touristiques au monde, Siem Reap, berceau des temples khmers qui abrite notamment le célèbre Angkor Wat, et quittez les foules de visiteurs… pour une expérience d’une toute autre teneur ! Avec le Angkor Trail, parcourez entre 16 et 128 km en plein coeur du Cambodge et découvrez sur votre chemin buffles, maisons traditionnelles et temples historiques. Derrière ce projet un peu fou se cache Jean-Claude Le Cornec, fondateur et organisateur des Foulées de la Soie en Birmanie, et passionné de course à pied et de voyages. Un trail hors du commun dans un lieu qui ne l’est pas moins.

Mon test ? 

  • Effort sportif : A la différence des courses sur route, dont j’ai plus l’habitude, le trail est une course en pleine nature, sur un terrain où bosses, racines, et parfois même cours d’eau sont légion. Selon la distance retenue, l’équipement est également plus ou moins technique. Bon, j’avais pour ma part bien prévu le camelback (ou sac à dos avec une poche d’eau intégrée) mais en bon « Pierre Richard » que je suis, j’ai réussi à m’en déverser la moitié dessus dès la ligne de départ. Heureusement, les points de ravitaillement étaient réguliers, et le cadre merveilleux fait oublier la distance parcourue.
  • Organisation : L’équipe organisatrice est une bande de passionnés et d’amis : l’accueil est très chaleureux, et l’organisation est très pro, avec même une équipe de masseurs et de kiné à l’arrivée, un vrai bonheur.
  • Intérêt touristique : Organisé en janvier, une période idéale pour voyager au Cambodge, l’Angkor Trail est une superbe occasion de découvrir Siem Reap et ses temples loin des foules de touristes. Prolongez votre séjour de quelques jours pour profiter d’un tour plus complet des différents sites et séjournez un peu en ville, ou malgré quelques artères très touristiques, il vous sera possible de goûter aux traditions khmères. Artisanat local et solidaire, marché d’antiquités, massages, cours de cuisine, les activités ne manquent pas dans la région.

Infos et réservation :
Ultratrail d’Angkor – 4ème édition les 19 et 20 janvier 2019
– 6 formats différents:  128km, 64km, 42 km, 32km, 16km et 16km Marche nordique.

Insolite à Paris

Avant de vous lancer à l’attaque de courses à l’étranger, vous préférez une excursion locale ? Les courses touristiques en France sont nombreuses ! Marathon vert de Rennes, course des vins du Médoc… ou Run My City à Paris ! Cette course atypique, organisée en partenariat avec l’équipementier Salomon, vous propose de passer non pas à côté mais dans des lieux iconiques de la capitale. Découvrez l’opéra en courant, escaladez les toits de lycées parisiens, passez au travers de bâtiments historiques et décrochez votre médaille du touriste sportif. Prochaine édition en mai !

Mon test ? 

  • Effort sportif : Avec un parcours de 9 km et un de 15, la course est accessible à tous ! Il ne faut toutefois pas craindre les escaliers…
  • Organisation : le cadre insolite de la course fait que le nombre de coureurs est limité et que les départs se font en décalé, ce qui permet de ne pas être trop nombreux. En ce qui concerne l’organisation, du retrait du dossard à l’arrivée avec un généreux ravitaillement, tout est très bien pensé.
  • Intérêt touristique : une manière plus qu’insolite de découvrir des lieux devant lesquels on passe bien souvent sans les connaitre réellement.

Infos et réservation :
Run My City played by Salomon, 20 mai 2018 à Paris
– « Apérun » : pour vous préparer au mieux à la course, Salomon organise des entraînements gratuits, en présence d’un coach : inscrivez-vous vite !

L’agenda de la semaine

 agenda Rex Studios

Hologrammes, coulisses, robots, cerveau : une semaine parisienne sous le signe du futur et de l’exploration !

Lundi 2 avril

Un peu plus près des étoiles…   

Malgré ce titre évocateur, rien à voir avec Emile et Images. Enfin, si, d’images on va en parler mais il s’agit ici de celles qui font rêver sur grand écran ! Saviez-vous que le mythique Grand Rex dévoile ses coulisses au Rex Studios ? Au travers d’une visite audioguidée et interactive, on découvre l’envers du décor : celui de cette salle unique en son genre, qui vit le jour au début des années 30 à l’initiative d’un producteur passionné qui veut en faire la plus grande salle d’Europe ; et puis celui du cinéma en lui même : cabine de projection, plateau de tournage, salle de montage, la naissance d’un film se déroule sous nos yeux… et les étoiles ne les quittent plus! Pour petits et grands enfants.

Mardi 3 avril

Circulez, y a d’l’art à voir ! 

Et si vous vous faisiez une expo en allant prendre votre métro ? Partenaire historique du festival de photographie européenne Circulation(s), la RATP expose les oeuvres de 34 artistes contemporains sur les murs et grilles de 13 de ses stations.  Bir-Hakeim, Châtelet, Gare de Lyon, La Chapelle, Jaurès, Nanterre, Pyramide… : ou quand la Navigo vous ouvre les portes de l’Art !  

  • Circulation(s), Festival de la jeune photographie européenne
  • Jusqu’au 6 mai
  • Dans 13 stations de métro et de RER et les grilles de la Gare de l’Est. Liste des stations participantes et « sneak peak » de l’exposition sous ce lien
  • Le Festival se poursuit au 104 (75019) avec un studio photo, des conférences et d’autres expositions (détails des évènements, tarifs et horaires sur le site)

Mercredi 4 avril

Moteur… (Anticip’)Action !  

Dans les séries Black Mirror comme Altered Carbon, pour n’en citer que quelques-unes, les nouvelles technologies remodèlent complètement nos sociétés futures. Mais qu’en est-il dans la vraie vie ? Le Forum des Images lance New Images, fusion entre le Paris Virtual Film Festival et I love Transmedia, et nous invite à faire un bond dans le futur. ​Réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité mixte, hologrammes, jeux vidéo, séries digitales : 4 jours de festival faits d’expériences inédites et d’oeuvres innovantes ! Il n’y a pas de doute, the Future is Now.

  • New Images
  • Du 4 au 8 avril
  • Forim des Images,  2 rue du Cinéma, Forum des Halles 75001 Paris (et Hors les Murs à l’Eglise Sainte Eustache et sous la Canopée des Halles)
  • Tarifs : 3 € tarif unique pour chaque séance du festival, quelques séances gratuites

Jeudi 5 avril

Une soirée qui a du chien ! 

A l’occasion de la sortie du nouveau film d’animation de Wes Anderson, « L’île aux chiens », Sens Critique vous fait gagner vos places pour une avant-première gratuite ! Et la soirée s’annonce pleine de mordant : en plus de la projection, de nombreuses animations sont prévues : quizz, cadeaux, concours de déguisement et un débrief du youtubeur Inthepanda ! Attention, si vous êtes l’heureux gagnant d’une entrée à cette soirée, il vous faudra venir déguisé en un personnage d’un des films de Wes Anderson. Serez-vous plutôt team Mr Fox, The Budapest Hotel, la Vie Aquatique ou Darjeeling Unlimited ? Ce qui est sûr, c’est que ça s’annonce coloré !

Vendredi 6 avril

Intelligence ARTYficielle 

Le collaboratif est en vogue. Et en tant qu’artiste, collaborer avec une machine peut vous ouvrir les portes des plus belles expos ! C’est le cas d’Artistes et Robot, qui s’invite au Grand Palais jusqu’en juillet. Y seront présentées une trentaine d’oeuvres d’artistes s’inscrivant dans une démarche « d’imagination artificielle », intégrant robotique et algorithmes à leur démarche. Si ça c’est pas RoboTOP ?!

  • Exposition Artistes et Robot
  • Grand Palais
  • Du 5 avril au 9 juillet 2018, vendredi 6 avril : jusqu’à 20h
  • Tarifs : normal : 14€, réduit : 10€, peut être gratuit (voir conditions sur le site)

Samedi 7 avril

Bazaar chic

Il fait actuellement 31° en Malaisie. Et on s’imagine assez facilement ce qu’on y ferait, loin de la grisaille parisienne : découverte de Kuala Lumpur, sieste sur les plages de ses îles paradisiaques, dégustation de la cuisine locale, parfait mélange entre les gastronomies thai, singapourienne et indonésienne… Bon, maintenant que vous visualisez bien, le retour à la réalité risque d’être brutal: votre compte en banque fait la gueule et votre chef n’est pas prêt à vous accorder des congés inopinés ? Que faire ? Et bien, prenez votre shoot d’exotisme et de saveurs au Malaysian Food Bazaar de ce samedi. Et pour la sieste ensoleillée, poussez vos chauffages à fond, lancez une vidéo youtube de bruits de vagues et sortez l’auto-bronzant. Système D (pour découvert) oblige.

Dimanche 8 avril

Rêve éveillé

Depuis que Jamy et Fred se sont séparés, vous trouvez que la science n’a plus la même saveur ? C’est sans compter sur la Cité des sciences qui chaque jour parvient à rendre la découverte plus sexy que le dernier Blockbuster sorti. Vous êtes-vous déjà demandé d’où venaient vos rêves ? Comment votre cerveau fonctionnait quand vous dormez ? A l’occasion du 17ème forum des Sciences cognitives, médiateurs scientifiques et chercheurs s’interrogent sur ce qui se passe dans notre cerveau, quand nous fermons les yeux. Et en plus de poser des questions, magie… ils y répondent !

Comment (bien) poser ses congés cette année ?

congés

La planification de congés peut parfois prendre des airs de gestion de projets. Comment profiter d’un jour de plus, comment partir un poil plus tôt ? Tout est sujet à optimisation ! Mais, pour mon plus grand bonheur, 2018 est généreuse en ponts et week-end prolongés : voici quelques astuces pour bien poser ses congés cette année !

En mai, fais ce qui te plaît !

En mai, cette année, trois jours fériés tombent en semaine : les mardis 1er, 8 et le jeudi 10 ! Et ça tombe bien, car c’est souvent un mois où il nous est demandé de solder nos congés. Prenez la directive au pied de la lettre : pour sept jours posés, vous bénéficierez d’une coupure de plus de deux semaines. #Joie

  • Lundi 30 avril
  • Mardi 1er mai (férié)
  • Mercredi 2 mai
  • Jeudi 3 mai
  • Vendredi 4 mai
  • Samedi 5 mai 
  • Dimanche 6 mai
  • Lundi 7 mai
  • Mardi 8 mai (férié)
  • Mercredi 9 mai
  • Jeudi 10 mai (férié)
  • Vendredi 11 mai
  • Samedi 12 mai
  • Dimanche 13 mai

Aoûtien, ça sonne bien !

Le 15 août est un mercredi et tombe par conséquent en plein milieu de la semaine : pour quatre jours posés, vous aurez une coupure de neuf jours d’affilé !

  • Samedi 11 août
  • Dimanche 12 août
  • Lundi 13 août
  • Mardi 14 août
  • Mercredi 15 août (férié)
  • Jeudi 16 août
  • Vendredi 17 août
  • Samedi 18 août
  • Dimanche 19 août

Octobre : Hallow’Ouiiiiiii !

Comme en août, on profite d’un jour férié en milieu de semaine pour poser quatre jours et s’octroyer neuf jours off.

  • Samedi 27 octobre
  • Dimanche 28 octobre
  • Lundi 29 octobre
  • Mardi 30 octobre
  • Mercredi 31 octobre
  • Jeudi 1er novembre (férié)
  • Vendredi 2 novembre
  • Samedi 3 novembre
  • Dimanche 4 novembre

Décembre : Noël, joyeux noël !

C’est noël avant l’heure : s’il vous est possible d’anticiper et de poser dès à présent vos congés de fin d’année, posez les autour de la date du 25. Pour cinq jours posés, une coupure de onze jours s’offre à vous.

  • Samedi 22 décembre
  • Dimanche 23 décembre
  • Lundi 24 décembre
  • Mardi 25 décembre (férié)
  • Mercredi 26 décembre
  • Jeudi 27 décembre
  • Vendredi 28 décembre
  • Samedi 29 décembre
  • Dimanche 30 décembre
  • Lundi 31 décembre
  • Mardi 1er janvier (férié)

Pour avoir une vision rapide des jours qu’il vous faudra poser, je les ai présaisis dans un calendrier : téléchargez le pour avoir toutes les dates directement dans votre agenda !

L’agenda de la semaine

agenda

La journée de la procrastination est passée mais la meilleure façon de ne pas tout remettre au lendemain ne serait-elle pas d’avoir un programme plus que bien ? L’agenda est là pour ça !

Lundi 26 mars

Grossir le trait

Vous avez grise mine avec cet hiver qui dure ? Qu’à cela ne tienne :  filez au salon du dessin ! Le grand rendez-vous des amateurs et collectionneurs de dessin reprend sa place au Palais Brogniart. Au programme, l’exposition et la vente de centaines d’oeuvres, anciennes ou contemporaines mais également des rencontres et des échanges avec des invités de prestige. Et comme les jeux de mots nazes sont un peu ma signature, je concluerai en faisant mienne la formule des Inconnus : prends toi en main, c’est ton, c’est ton, c’est ton dess(t)in !

  • Salon du dessin
  • Le 26 mars jusqu’à 20h00
  • Palais Brongniart, Place de la Bourse, 75002 Paris
  • Tarif : 15€ / tarif réduit pour les étudiants et les groupes

Mardi 27 mars

Rejoignez un club de Cheek filles

Les questions de genres et d’égalité vous passionnent ? Venez échanger avec Olivia Gazalé, philosophe et auteure du mythe de la virilité, un piège pour les deux sexes. Une rencontre initiée par le magazine Cheek, et qui se déroulera dans le cadre du Silencio, club privé designé par David Lynch, et adresse très sélecte des nuits parisiennes.

  • Cheek Club #5 – « Le mythe de la virilité », rencontre avec Olivia Gazalé
  • Mardi 27 mars dès 19h00
  • Silencio, 142 rue Montmartre 75002 Paris
  • Entrée gratuite, sur inscription (attention, nombre de places limité!)

Mercredi 28 mars

Métro, boulot… boulot ?   

Bon, je sais, dit comme ça, ça n’inspire pas tellement. Mais derrière cette accroche se cache en fait une sortie pleine de sens. Faite pour questionner la place du travail dans nos sociétés actuelles, Ô Boulot, la nouvelle expo du Maif Social Club réunit les travaux de différents artistes qui s’amusent, bousculent et repensent ce « boulot » qui occupe tant de notre temps et de nos préoccupations. Le travail c’est la santé : le repenser c’est la conserver !

  • Ô Boulot !
  • Entrée gratuite, exposition jusqu’au 28 avril
  • Maif Social Club, 37 rue de Turenne, 75003 Paris
  • Entrée libre tous les jours sauf le dimanche (lundi : 10h-19h, du mardi au samedi :10h-20h30, jeudi :10h-22h)

Jeudi 29 mars

Holy Holi 

Je n’a pas eu la chance de participer à celle organisée pour les 35 ans de la Villette, alors je prends ma revanche. Si comme moi, vous avez toujours rêvé de ressembler à un rainbow cake, rendez-vous à la Holi Party ! A l’image des fêtes indiennes du même nom, la Holi Party de Communion promet une explosion de couleurs et beaucoup de bonne humeur. Au programme : lâcher de poudres colorées, barbecue, et DJ Set !

  • Holi Party
  • Communion, 36 quai d’Austerlitz, 75013 Paris
  • Jeudi 29 mars à partir de 18h00
  • Entrée gratuite, 5€ après 22h

Vendredi 30 mars

Avoir la frite

Est-ce que Guillermo Guiz a un bon fond ? Pas si sûr. Mais il est beau, il est Belge, et surtout il est très drôle, et pour toutes ces raisons, on lui accorde notre pardon ! Tenté.e.s vous aussi par l’absolution ? Retrouvez-le au Point Virgule, où il fait salle comble depuis des mois, et découvrez qu’il est possible de s’en sortir très bien, même quand *spoiler* on s’appelle Guy et qu’on a un jour porté la coupe mulet.

  • Guillermo Guiz a un bon fond
  • Vendredi 30 mars à 20h00 (et du jeudi au samedi jusqu’au 9 juin)
  • Le Point Virgule, 7 Rue Sainte Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris
  • Tarifs à partir de 18,45€ sur Billetréduc

Samedi 31 mars

Le luxe à prix d’Anne Hi.

Le plan : du luxe au prix d’un ticket de RER ! Si les grandes marques vous ont toujours fait(e) vibrer mais que vous redoutez les appels de votre banquier, ruez vous sur les visites de la galerie Louis Vuitton. Jusqu’au 15 avril, la maison aux deux lettres ouvre les portes de sa galerie privée d’Asnières pour une exposition gratuite. Au programme, une sélection d’archives rares ou inédites ainsi que des pièces, vêtements et accessoires emblématiques de la marque. Et si vous avez le pass Navigo, dézoné les week-ends, même pas besoin de débourser 1 euro ! On dit merci qui ? Merci M’dame Hidalgo !

Dimanche 1er avril

Lapin de Pâques

Une date qui vous pose un lapin, une chasse aux oeufs sans jardin : Pâques à Paris peut être un sacré challenge ! Mais heureusement, quand tout cloche, il y en a un qui est toujours là… j’ai nommé, le chocolat ! En plus d’être bon pour le moral, il sera votre prétexte parfait pour vous déplacer jusqu’au Meurice, qui propose depuis peu à la vente à emporter les pâtisseries de son chef star Cédric Grelet. Je sais pas vous, mais son oeuf de Pâques à la noisette me fait sacrément de l’oeil.

  • Les pâtisseries de Cédric Grelet
  • Le Meurice, 228 rue Rivoli 75001 Paris

Concours Air France : Parlez-vous French Food ?

Concours Air France : parlez-vous french food ?

A l’occasion du festival « Goût de / Good France », Air France lance « Parlez-vous French Food? », une série de vidéos et un concours avec à la clef deux billets long-courrier.

Le goût des mots

Gastronomie et langue française ont toujours fait bon ménage : la lecture des cartes de restaurants invite souvent à voyager ! Mais les noms des recettes ne sont pas toujours à prendre au pied de la lettre. Aller au restaurant avec un ami non francophone peut d’ailleurs vite devenir très amusant : croque-monsieur, pot au feu, soufflé au chocolat, trou normand, pain perdu, les traductions littérales offrent au menu une toute nouvelle dimension.

Concours Air France : Parlez-vous French Food ?

Parlez-vous French Food ?

Air France l’a bien compris et lance à l’occasion du Festival « Goût de / Good France » – qui célèbre la gastronomie française à travers le monde – « Parlez-vous French Food? ». Avec une série de quatre vidéos, la compagnie se joue des faux amis : « Les petits fours » : des mini accessoires de cuisine ? Faux ! « La robe du vin », une pièce haute-couture ? Toujours pas ça.

Ces jeux de mots vous amusent et la cuisine vous inspire ? Saisissez l’occasion au vol ! Air France organise également un jeu concours et offrira au plus inspiré d’entre nous deux vols pour la destination de son choix.

Le principe du jeu est simple : revisiter une recette typiquement française, avec humour et originalité et partager le résultat en photo sur instagram avec le hashtag #Parlezvousfrenchfood.

Je sais pas vous mais l’idée de m’envoler pour le bout du monde me met déjà l’eau à la bouche… On joue ?

Jeu concours jusqu’au 3 avril inclus, infos et règlement sous ce lien.

Conduire aux Etats-Unis

Conduire aux Etats-Unis

Drivin’ in the USAAAA ! Quand on pense aux Etats-Unis, on pense souvent road-trip, highway 101 et pointes de vitesse sur la route 66 dans des décors dignes d’Hollywood. Mais avant que ne démarre cet American dream demeure un essentiel : maîtriser la conduite U.S. Voici 10 conseils pour vous préparer au mieux à conduire aux Etats-Unis !

1- Règle n°1 : avoir son permis

Un basique mais il est toujours de bon ton de le rappeler ! 😉 Pour des séjours de moins de 3 mois, un permis de conduire européen peut suffire pour louer et conduire une voiture. En dehors de la Floride qui l’exige, le permis international n’est pas obligatoire mais je le recommande fortement. Traduit en différentes langues, il peut être présenté en cas de contrôle aux forces de police en accompagnement de votre permis français. Attention, seul, il ne vaut rien car il n’a pas la valeur des permis locaux. 

2 – U.S.AFE

Thelma et Louise ne sont pas un bon exemple (mais en même temps *spoiler* ça ne finit pas très bien pour elles) : le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers du véhicule. On respecte également la sécurité des piétons : si vous ne vous arrêtez pas à un passage piéton lorsqu’une personne s’apprête à traverser, cela peut vous coûter 200$ d’amende !

3 – Se débarrasser de certains automatismes

Aux Etats-Unis, on roule en automatique ! Et pour ceux qui ont l’habitude des boîtes manuelles, un temps d’adaptation sera nécessaire. Voici quelques infos importantes à connaître avant de vous lancer sur la route :

  • C’est directement la boîte qui gère l’embrayage et le passage des vitesses et le levier de vitesse est donc simplifié. Vous trouverez les symboles suivants :
    • D pour Drive (marche avant)
    • R pour Reverse (marche arrière)
    • N pour Neutral (point mort)
    • P pour Parking (l’équivalent de notre frein à main).

Veillez à ce que le levier soit bien enclenché sur P quand votre voiture est à l’arrêt, garée : si ce n’est pas le cas, vous ne pourrez pas retirer la clef du tableau.

  • Pour avancer : appuyez sur le frein et passez le levier sur « D ». La voiture avancera à mesure que vous relâcherez la pédale de frein. De même, pour vous arrêter, appuyez simplement sur le frein.
  • Un rappel important : on ne se sert pas du pied gauche en automatique ! Laissez le au repos, et utilisez votre pied droit pour l’accélérateur et le frein. Si vos vieilles habitudes de boîte manuelle vous reprennent, vous risquez d’appuyer sur la pédale de frein avec votre pied gauche… et piler au beau milieu la route.
  • N’hésitez pas à demander à la compagnie de location de vous expliquer les différentes fonctions supplémentaires (régulateur de vitesse, options…) ou, à l’ancienne, jetez un oeil au mode d’emploi du véhicule avant de prendre la route !

4 – Types de route

Il y a de nombreux péages aux Etats-Unis. Si vous connaissez déjà votre itinéraire, jetez un oeil en ligne ou demandez à votre loueur si les routes que vous prévoyez de prendre sont concernées. Si c’est le cas, deux options s’offrent à vous : demander si votre véhicule est équipé d’un boîtier de péage (et dans ce cas, voyez les modalités avec l’agence de location) ou munissez-vous de liquide (coupures de 1,5 et 10$) car seul le paiement cash est prévu pour les touristes.

Pour identifier les différents types de route, référez vous aux lettres qui précèdent leur numéro :

  • I pour les « Interstates », des autoroutes qui traversent plusieurs Etats ;
  • US pour « US Highways », les routes nationales fédérales ;
  • Les deux premières initiales de l’Etat traversé ou le nom de l’Etat pour les routes nationales d’Etat. Contrairement aux deux premières catégories, elles ont pour spécificité d’être circonscrites à un seul et même Etat. Inspirés du drapeau de l’Etat, de sa forme, ou bien ronds comme en Iowa ou au Mississipi, les panneaux les désignant varient vraiment d’un Etat à l’autre. Au niveau de l’Etat, il existe aussi des routes moins importantes, entretenues et désignées au niveau territorial ou local (county roads).
  • BS pour les Business States ou périphériques. 

5 – Limitations de vitesse

Il ne faut pas croire tout ce qu’on vous dit dans les films : si la plupart des acteurs font chauffer leur compteur quand ils sont en roadtrip, je ne vous conseille pas d’en faire autant. La vitesse maximale est de 65 milles/h (environ 100 km/h, sur autoroute) et elle est réduite quand vous êtes en agglomération. Des panneaux indiquent les différentes limites mais ils ne sont pas souvent répétés, ouvrez l’oeil.

Petit tips pour vous rendre compte des distances parcourues :

  • 1 mile = 1.61 km
  • 10 miles = 16 km
  • 31 miles = 50 km
  • 62 miles = 100 km
  • 124 miles = 200 km

6. Panneaux et exceptions

Les panneaux sont souvent assez parlants et ressemblent à ceux que l’on retrouve en Europe : interdictions de tourner à gauche ou droite, sens uniques…

Mais quelques spécificités sont à noter :

  • Le virage à droite au feu rouge : sauf contre-ordre ou panneau, il est généralement permis partout aux États-Unis. Il doit bien sûr se faire en bonne intelligence : attention aux piétons et aux autres voitures !
  • le feu vert clignotant : un feu vert clignotant indique que nous avons priorité pour tourner à gauche en toute sécurité.
  • STOP (in the name of looooove) : quand il y a une intersection avec 4 stops (oui, oui, ça arrive), le premier arrivé est le premier à repartir. Et ainsi de suite.

Les panneaux routiers n’indiquent pas toujours les destinations : la plupart n’indiqueront que les numéros des autoroutes.  Avant de partir en virée, essayez de mémoriser les numéros des principales voies de votre itinéraire. A noter, les numéros des sorties d’autoroute correspondent aux nombre de miles auxquels nous sommes rendus. Entre la sortie 10 et la sortie 20, il y aura donc 10 miles : pratique pour savoir quelle distance parcourir avant de sortir.

7 – Stationner

Sans surprise, le stationnement est particulièrement un sujet dans les grandes villes. Et à San Francisco, en plus de la place s’ajoute le challenge du dénivelé… Renseignez-vous sur les parkings souterrains ou à étages : malgré le fait qu’ils soient payants, ils peuvent vous éviter bien des angoisses dans les grandes villes. Bon à savoir, les parcmètres sont souvent gratuits le dimanche. Les règles de stationnement sont pour la plupart les mêmes qu’en Europe mais il est important de bien regarder les panneaux (pour s’éviter des amendes) et de stationner dans le sens de la circulation : il est interdit de se garer en sens inverse.

8 – Carburer 

Il vous faudra souvent payer avant de pouvoir faire le plein : si vous payez avec votre carte une somme plus importante que ce que vous consommez réellement, le caissier de la station service recréditera automatiquement votre compte. Il est également tout à fait possible de payer en liquide dans la plupart des stations service.

A noter, vous perdrez peut-être vos repères en regardant les prix : ici la mesure ne se fait pas au litre mais… au gallon ! Un gallon fait environ 3,8 litres.

Pour ce qui est du carburant, demandez à votre loueur de vous le préciser au moment de la prise en charge du véhicule. La plupart du temps, ils louent des voitures essence, mais on n’est pas à l’abri d’une exception.

9 – *NOT* To do List : 

Dans cette short list de recommandations, il fallait bien qu’il y ait une liste de choses à ne pas faire. Elle n’est pas exhaustive, mais cela peut déjà vous donner une idée de ce qu’il faut absolument éviter !

  • L’alcool est limité à 0.08g : on surveille sa consommation et on passe le volant à quelqu’un si on dépasse la limite légale.
  • Le téléphone au volant : on oublie !
  • En cas d’incident ou d’accident, il est important de ne pas repartir sans votre rapport de police. Ce document sera demandé par votre loueur s’il y a des frais à prendre en charge par l’assurance, et sans, vous pourriez vous retrouver bredouilles.
  • Il est interdit de s’arrêter ou de se garer à moins de 5 mètres d’une borne-incendie ou de l’entrée d’une caserne de pompier : les incendies sont fréquents dans de nombreux Etats du pays et votre véhicule pourrait représenter une gêne.
  • Si vous ne payez pas la taxe due à un péage, une photo de la plaque de la voiture sera prise et la facture sera directement envoyée au loueur. Qui ne tardera pas à vous les refacturer, en y ajoutant de juteux frais de gestion !
  • Enfin, dernier « not to… » : en Alabama, il est rigoureusement interdit de conduire une voiture avec les yeux bandés. J’imagine que ça n’était pas nécessairement dans vos projets mais un homme averti en vaut deux! 🙂

10 – Profiter ! 

Une fois ces quelques conseils en tête, il ne vous reste qu’une chose à faire : profiter ! Me and my CheV (se prononce Ché-Vi) avons formé un sacré duo sur les routes californiennes et avec les quelques précautions d’usage, la conduite aux Etats-Unis est un vrai plaisir !