Astro(berry) : votre horoscope de novembre

Votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr

Happy birthday amis Scorpions ! Alors, oui, on peut se le dire : en ce moment, ça pique un peu. Mais comme nous sommes tous confinés et qu’ici on parle voyage, je me suis dit qu’on pouvait aussi parler voyages intérieurs. A défaut d’agenda sorties, pour combler vos envies d’espace, je vous invite à mettre le cap sur les astres avec … votre horoscope de novembre !

Capricorne (21 décembre-20 janvier)
Capri, c’est fini

Comme Hervé Vilard, laissez vos sentiments éclater au grand jour et autorisez vous à exprimer vos émotions. Organiser votre quotidien vous rassure : continuez ! Mais ne négligez pas le volet émotionnel : chantez, pleurez, criez (à des heures correctes hein, ça serait con de se brouiller avec ses voisins en plein confinement)… Arrosez votre visage de larmes, ça vous aidera à passer cette période compliquée pour mieux sabrer plus tard le Champagne (ndlr : autre titre – moins connu – dans la disco d’Hervé).

Capricorne : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Verseau (21 janvier-19 février)
En verseau et contre tout

Autant de chamboulement, ça a de quoi remuer. Mais gardez le cap, amis Verseaux, Jupiter arrive bientôt dans votre signe et vous pourrez alors vous la couler douce. En attendant, on se ressource auprès de ses proches, on passe des petits coups de fil s’ils sont loin, et on n’hésite pas à leur demander du soutien. Car comme dit Georges, fluctuat nec mergitur, c’est pas que d’la littérature, quand on a des copains à bord !

Verseau : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Poisson (20 février-20 mars)
Non mais à l’eau quoi !

Tout le monde est sous l’eau ? Qu’à cela ne tienne : vous, vous êtes déterminé.e, motivé.e, et vous vous sentez en ce moment littéralement comme un Poisson dans l’eau ! Sachez prendre la vague (sans mauvais jeu de mot) et travaillez sur les projets qui vous tiennent à coeur.

Poisson : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Bélier (21 mars-20 avril)
Foncer en cuisine

Vous courriez tête baissée vers une fin d’année bien remplie et puis bim, retour en arrière et dans nos pénates, on se confine et on fait une pause. Dur, dur pour vous qui aimez être à la barre ! Pour bien vivre cette petite parenthèse, on respire, on se détend et on passe en… cuisine. Bah oui, manger ses émotions, ça peut parfois être bon, et pour vous qui êtes tant sous influence de cette planète, nul besoin de le rappeler : “un Mars, et ça repart” !

Bélier : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Taureau (21 avril-20 mai)
Taureau divinatoire

Un nouveau confinement, ça a de quoi dérouter, particulièrement quand on aime autant la constance que les Taureaux. Pour éviter d’être trop perdu.e, faites appel au GPS des astres : le tarot. Ou si vous vous sentez aussi futé que votre cousin le bison, partez en solo pour un road trip introspectif. Vous ne serez pas déçu.e du voyage !

Taureau : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Gémeaux (21 mai-21 juin)
Gémeaux d’amour

L’amour, l’amour, l’amouuuuur ! Amis Gémeaux, vous n’avez que ça en tête en ce moment et ça vous réussit plutôt. En couple, vous ne pouviez rêver mieux qu’un confinement à deux. Et célib, n’ayez crainte : avec votre signe gémellaire, c’est l’occasion parfaite de vous aimer enfin comme votre Best Partner. Du self love en veux-tu en voilà pour vous choyer comme il se doit. Moi je vous le dis, c’est la seule recette “2 en 1” qui tienne vraiment sa promesse !

Gémeaux : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Cancer (22 juin-23 juillet)
Cancer’a versée la prime Covid

Financièrement, ce n’est pas la joie : votre goût du confort vous a fait flamber la CB lors du premier confinement et vous bloquez depuis tous les appels de votre banquier ! En attendant les étrennes et le retour de jours plus fastes, faites un tri chez vous et renflouez votre compte en vendant bibelots et fringues en trop sur vinted ou le bon coin. Ne me remerciez pas, c’est cadeau.

Cancer : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Lion (24 juillet-23 août)
Le lion dort ce soir

Vous qui êtes d’habitude tout feu tout flamme, on vous imaginerait tellement tourner chez vous comme un Lion en cage. Et bien étonnament, vous avez retenu la leçon de ce début d’année et l’entrée dans les mois les plus froids vous donne au contraire bien envie de vous poser. Et de vous reposer. Une première, mais surtout une pause bien méritée, on n’a qu’un mot à dire : profitez !

Lion : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Vierge (24 août-23 septembre)
Like a virgin

Qué calor ! Non, pas la peine de vérifier le thermostat de votre chauffage ou de crier au changement climatique, la montée des températures, c’est bien de vous qu’elle vient! Faut dire qu’à force de travailler à deux pas de votre lit et de voir des lives de fitgirls incitant au sport de chambre, votre esprit divague (again, sans jeu de mot) vers des horizons plus excitants que ceux qu’offre votre fenêtre. Et c’est une bonne nouvelle : seul.e ou à plusieurs, faites vous du bien : plus que jamais, on en a bien besoin !

Vierge : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Balance (24 septembre-23 octobre)
Balance ton corps

Rester équilibré.e pour une Balance, c’est important. Alors on évacue les mauvaises ondes et on profite de l’heure de sortie quotidienne pour se bouger le booty. Et si votre côté ordonné vous veut de vous lancer dans un lifting Mariekondoesque de votre appart, on mélange Hiit et ménagite. Hop, un squat pour accéder au dernier tiroir du bas, hop, une planche entre deux sessions repassage…

Balance : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Scorpion (24 octobre-22 novembre)
As de pique

C’est votre moment et vous vous en sortez comme un as. Pour bien vivre votre confinement, laissez vous surprendre et cultivez l’inédit. Ma reco : écoutez des podcasts, regardez des documentaires, apprenez le crochet, bref, nourrissez votre curiosité. Elle pourrait bien être piquée et surtout être récompensée par l’arrivée de nouveaux projets !

Scorpion : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr
Sagittaire (23 novembre-20 décembre)
Vieux Sage-ittaire

Pour vous les natifs de ce signe de feu, qui aviez déjà du mal avec les restrictions d’octobre, ce nouveau confinement a été un coup dur. Il faut dire que pour vous la vie c’est bouger, voyager et faire la fête. Pour pallier ce manque, une seule solution : rester philosophe et faire preuve de sagesse. On se prend un bon thé, on lit et on s’évade (autrement) pour mieux repartir dès qu’il en sera temps !

Sagittaire : votre horoscope de novembre 2020 par strawberryblonde.fr

Vous avez aimé l’horoscope ? Dites le en commentaires (et ne dites pas que vous n’avez pas le temps d’en laisser, on est tous logés à la même enseigne avec ce confinement).

Bon, sinon, on n’oublie pas : même si vous aimez les astres, gardez les pieds sur terre et prenez soin de vous et des autres. Il n’y a que comme ça qu’on pourra rapidement refaire des plans sur la comète. Et ça, ça serait astrop cool !

We will get through this

Les vacances en mode COVID 19 !

L’été est là et il amène cette année encore plus de questions qu’ordinaire sur les vacances. Où partir ? Comment s’organiser ? Voici quelques conseils et bonnes pratiques pour passer des vacances en toute sérénité !

Vamos à la Data (ohohohoho)

Vous aviez un projet de vacances à l’étranger et aimeriez le voir se réaliser ? Jetez un œil à l’indice de confiance Covid 19 développé par le site de Génération Voyage. L’objectif ? Vous permettre de voir en un instant si les frontières de votre destination rêvée sont ouvertes et estimer le risque sanitaire.

L’indice est calculé à partir de données sur le nombre de cas, le taux de létalité et de guérison et est mis à jour deux fois par jour à partir des données publiques publiées par les gouvernements et organisations mondiales de la santé.

Si vous êtes plus carte que tableau, le site Ulysse permet de naviguer sur une carte où un code couleur indique les pays dont les frontières sont ouvertes aux voyageurs français. Et rappelle également tous les conseils aux voyageurs destination par destination.

Branchés Europe ? L’Union Européenne a lancé son site “Reopen Europa“et y référence toutes les informations utiles à savoir avant d’aller voir vos copains européens.

Douce France….

Et si, cet été, vous redécouvriez la France ? Celle qui truste le haut des classements touristiques mondiaux chaque année a de la ressource et ce serait dommage de l’oublier ! Les idées de séjours ne manquent pas et si l’inspiration vous manque, elle est simple à trouver. Il vous suffit de jeter un oeil au hashtag #CetEtéJeVisiteLaFrance qui regroupe les publications sur les destinations françaises. L’occasion parfaite pour adopter de nouveaux réflexes de voyage et soutenir le tourisme local !

Image du site Cozy Cozy faisant référence à son comparateur dédié à la recherche d'hébergements en France.

Pour simplifier davantage la recherche d’hébergements, le site cozycozy, moteur de recherche de logements, vient de lancer un nouveau comparateur. L’idée ? Proposer aux utilisateurs de trouver des destinations avec trois entrées, par région, thème ou distance.

Et pour ceux qui ne sont pas sûrs – sûrs de leurs dates de congés et veulent pouvoir être flexibles, un filtre “annulation” existe. Une fois coché, ce filtre référence les offres aux conditions souples, avec possibilité d’annulation dans un délais de 7 jours avant le départ et remboursables à 90% ou plus.

Breizh-île, Los Anger-les et Bali-lle

En mal d’exotisme ? De nombreuses régions françaises offrent d’incroyables paysages qui sauront sans aucun doute vous dépayser !
Pour le prouver, le blogueur voyage Bruno Maltor s’est lancé dans une tournée des merveilles françaises. Il partage dans une vidéo 7 d’entre elles, après un choix difficile soumis au vote de sa communauté.

Une initiative qui trouve écho dans les campagnes de communication des régions qui ne manquent pas de mettre en valeur les “french wonders” . Au hasard (et avec mon objectivité légendaire) la campagne de l’office de tourisme de Bretagne qui croise jeux de mots et paysages sublimes…

Free-Dom

Si le confinement aura permis à certains d’économiser, la crise sanitaire n’aura malheureusement pas épargné tous les portefeuilles. Mais les solutions existent pour des vacances pas chères mais qui ne soient pas au rabais.

Certaines régions attaquent le problème de front. Les Landes, par exemple, proposeront jusqu’à fin novembre 3000 bons vacances d’une valeur de 150€ aux vacanciers séjournant dans le département.

Pour en bénéficier, il suffit de réserver son séjour (avec a minima 2 nuits d’hébergement, 1 restaurant et une activité/1 visite et dépenser au minimum 250€) puis s’inscrire sur le site www.tourismelandes.com. Une fois le séjour effectué, le département versera les 150€ par virement sur présentation des justificatifs.

Provence Tourisme proposera quant à elle dès le 3 juillet un Pass séjour avec 50€ offerts sur des réservations d’activités pour toute personnes ayant réservé 3 jours dans les Bouches-du-Rhône.

Et si le confinement vous a vraiment laissé à poil… sachez que les campings naturistes reprennent eux aussi du service.

Covid 19 : état des frontières et des risques par destination

Le coronavirus aura bousculé la planète entière et mis à l’arrêt l’industrie touristique. A l’heure du déconfinement, quelles sont les destinations accessibles aux Français ? Quels risques subsistent ? Etat des lieux destination par destination.

Vous préparez vos vacances mais êtes un peu perdus face à la situation sanitaire mondiale ? Si d’ordinaire, la préparation d’un séjour à l’étranger est recommandée, à l’heure du coronavirus, elle est plus qu’essentielle. La crise du coronavirus a en effet provoqué la fermeture de nombreuses frontières et déclenché des protocoles sanitaires exceptionnels.

Open Bar(rier)

Avant toute chose, si vous souhaitez vous rendre dans une destination étrangère, il vous faut vous assurer que le pays a bien rouvert ses frontières.

Pour cela, le bon réflexe est de se rendre sur le site du Ministère des Affaires Etrangères, ou sur le site de l’office de tourisme du pays concerné. Vous pouvez également jeter un oeil à la carte de la start-up Ulysse ou vous référer au tableau ci-dessous, développé par le site Génération Voyage.

Mis à jour quotidiennement, il indique l’état des frontières et établit un “indice de confiance” estimant le risque sanitaire. Car oui, la question du risque est bien à prendre en compte !

Safety First

Voyager, oui, mais au détriment de la santé, non ! Prendre des risques et risquer d’être également vecteur de propagation du virus pour un voyage ce serait plus que dommage. Outre le fait qu’il soit possible de voyager “local”, posez vous la question du risque sanitaire.

Le tableau Génération Voyage peut être d’une grande aide pour l’estimer. L’indice de confiance attribué à chaque destination est calculé à partir de plusieurs données publiques collectées, comme le nombre de cas, le taux de létalité et le taux de guérison.

La page dédiée Ulysse réunit également les conseils aux voyageurs et recense les mesures sanitaires prises par les pays hôtes.

Pensez local !

N’oubliez pas qu’il n’est pas nécessaire d’aller loin pour être émerveillé. La France a de nombreux lieux spectaculaires qui valent le détour. N’hésitez pas à jeter un oeil au hashtag #CetEtéJeVisiteLaFrance si l’inspiration vous manque : vous devriez vite la retrouver.

Passez de bonnes vacances et à très bientôt juste ici pour toujours plus d’idées de séjours et d’activités!

J’ai testé pour vous… le paddle !

Vous le savez, pour vous trouver les meilleurs plans, je suis toujours prête à mouiller le maillot. En virée à St Malo, j’ai pris ma mission au mot et ai testé pour vous… le paddle!

What’SUP Paddle ?

Loin de moi l’idée de vouloir vous faire replonger dans les Wazza de votre jeunesse ! Le SUP n’est autre que l’acronyme de Stand-Up Paddle plus communément appelé Paddle. Cette activité nautique qui a la côte (désolée, elle était trop facile) se pratique debout, sur une planche plus longue et large que sa cousine le surf, et surtout bien plus stable.

Très abordable pour les débutants (à mon grand dam, j’avais déjà préparé mon super jeu de mot « paddl-er dans la semoule ») et plaisant pour tous les niveaux, le paddle permet de se déplacer aisément sur l’eau. Avec sa grande maniabilité, c’est un excellent moyen de naviguer en rivière mais aussi le long du littoral marin.

En séjour à St Malo, l’occasion était donc toute trouvée pour enfin m’y essayer !

Plancher sur mon sujet

C’est aux côtés d’Endel, malouin de souche et marin passionné, que j’ai eu le plaisir de m’initier au paddle. Sur le pont des bateaux de compétition l’hiver et toujours près de sa cabine « Loc Malouine » l’été, on pourrait croire que l’expression « comme un poisson dans l’eau » a été inventée pour lui.

L’introduction débute sur la jetée : Endel explique comment s’appellent les différents éléments du paddle (la pagaie, la « leash ») et surtout, comment bien se positionner pour pouvoir naviguer sereinement.

Une fois sur l’eau, Endel corrige ma posture pour que je sois la plus à l’aise possible, et que surtout la rame m’aide à avancer et à profiter des effets du courant. Contrairement au surf qui nécessite d’avoir des vagues, le paddle permet de naviguer très facilement, quelles que soit la houle.  

Deux points sont à retenir :

  • Pour naviguer facilement, il faut mettre la main en haut de la pagaie et bien l’enfoncer dans l’eau
  • La posture sur la planche est essentielle : pieds écartés, genoux fléchis, dos droit : dans cette position, l’équilibre est assuré !

Endel profite de la balade pour me raconter un peu l’histoire de la baie de St Malo, cité corsaire convoitée et tournée depuis toujours vers la mer. On se rend aisément jusqu’au rocher où se trouve la tombe de Chateaubriand, rendant envieux les piétons restés sur la plage, qui devront quant à eux attendre que la marée ne baisse pour y accéder.

Si vous êtes familier du blog, ma réputation de Pierre Richard me précède et vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que… J’ai bien entendu fait une admirable chute. Si mon brushing en a souffert, il a été bien seul : protégée par ma combi, je n’ai même pas senti la fraîcheur des eaux malouines.

Cerise sur le gâteau, le paddle est une activité très complète d’un point de vue sportif : la sangle abdominale, le dos et les cuisses sont fortement sollicités pour maintenir l’équilibre, les bras travaillent quant à eux grâce à la pagaie. Prétexte idéal pour aller découvrir toutes les adresses gourmandes de St Malo (et elles sont nombreuses). Si vous êtes sympa, Endel vous en révèlera peut-être quelques-unes !

Prêts à vous jeter à l’eau ?

Infos pratiques :

  • Loc Malouine, 2 place du Guet, 35400 Saint-Malo
  • 7 j/7 de 14h à 18h selon les conditions météo – de mai à octobre.
  • Location de Paddles et cours privés, en individuel ou groupe (paddles XXL disponibles). Sur réservation au 06 11 60 19 30.
  • Comptez 60€ le cours privé d’1h et 15€ la location « sèche » d’un paddle.

Un grand merci à Endel et aux équipes de tourisme Haute Bretagne pour cette découverte !

RED Dingue !

J'ai testé pour vous... le RED Love, premier festival des roux et rousses en France !

J’ai testé pour vous… Le mariage ! Mais à défaut d’âme soeur, j’ai dit oui à ma rousseur. Vous vous en doutez, la cérémonie n’avait rien d’officiel, j’ai enfilé une magnifique robe blanche à l’occasion du Festival Red Love, premier festival français à célébrer les roux et rousses. Sa seconde édition aura lieu le 24 août prochain. Je vous en dis plus ?

Où est Archie ?

Comme le nom de ce blog en témoigne, si je n’en parle pas beaucoup, mes cheveux sont un peu une sorte de signature. Il faut dire que nous ne sommes pas si nombreux à arborer des teintes rousses. Seuls 1 à 2% de la population mondiale et 5% de Français auraient les cheveux roux ou blond vénitien. Cette couleur de cheveux serait issue d’une variation du gène MC1R, également responsable de la couleur de notre peau et de nos poils. Le variant roux est récessif : il ne peut être transmis s’il se trouve face à un variant plus fort. Ainsi, la couleur rousse ne peut être transmise que si les deux parents sont porteurs du variant et le transmettent. Le caractère récessif explique également d’ailleurs que l’on puisse être roux sans que nos parents le soient. Ils peuvent être porteur du variant roux et d’un autre variant, ce qui explique les fréquents sauts de génération dans les couleurs de cheveux.

Rousseur de vivre

Souvent, la rousseur fascine ou intrigue. Cette différence peut aussi valoir à certains moqueries et discriminations. C’est à partir de ce constat malheureux que Pascal Sacleux, photographe rennais – lui-même roux s’est lancé dans un projet artistique. L’idée : prendre en photo les roux et rousses et mettre en lumière leur beauté. Un livre et quelques centaines de shootings plus tard, il veut aller plus loin et décide de lancer le premier rassemblement de roux en France, le RED LOVE !

Après m’être rendue en Hollande il y a quelques années, pour le RedHead Day, je ne pouvais bien entendu pas manquer un évènement consacré aux roux et rousses se passant, qui plus est, dans ma chère Bretagne !

Ginger Power, un des modèles de la ligne de t-shirts développée par Alexia, du blog Alerte Rousse
Ginger Power, un des modèles de la ligne de t-shirts
développée par Alexia, du blog Alerte Rousse

RED Dingue !

Mais tant qu’à m’y rendre, j’ai voulu embrasser ma rousseur dans toute son ampleur. Parmi les animations proposées lors de ce festival, Pascal recherchait en effet des jeunes femmes prêtes à enfiler une des superbes tenues de Thom de Corbie, créateur de robes de mariage … Et à défiler !

J’ai proposé ma candidature, bien contente de pouvoir faire un essayage sans engagement aucun et de pouvoir par la même occasion faire croire à mes amis que j’étais clandestinement passée devant l’autel sans les en avoir informés. Spoiler : ils ne m’ont pas crue.

Nous étions un peu plus d’une quinzaine à avoir répondu à l’appel du mariage. Maquillage, coiffure, initiation au “défilé”, toute une équipe de professionnels s’est réunie autour de nos têtes rousses (déclinées dans toutes les nuances) pour faire de nous les reines de la journée.

Red love, premier festival des roux
Pour la Ginger Pride, de magnifiques Ginger Brides !

1500 personnes se sont rassemblées pour assister à cette 1ère édition qui s’est montrée, à juste titre, haute en couleur. En plus du défilé de mariées, les festivaliers ont pu assister à de nombreux concerts, manger des galettes saucisse (la terminologie trahit bien le fait que nous ne nous trouvions non pas dans mon Finistère natal mais en Ille-et-Vilaine), découvrir de nombreux stands de créateurs… Et faire un tour dans la cité historique de Châteaugiron.

Ca vous donne envie ? Ca tombe bien ! La seconde édition du RED Love aura lieu le 24 août prochain et est ouverte à 3000 participants. Rien à craindre si vous n’êtes pas roux, le festival est bien entendu ouvert à tous. Un super prétexte pour passer un moment festif et convivial à boire, manger et écouter les nombreux groupes programmés cette année !

Infos pratiques

RED LOVE, seconde édition
24 août 2019, de 11h à 23h
Ouvert à tous, roux et non-roux
Châteaugiron (35)
Billetterie

Un très grand remerciement à toute l’équipe organisatrice du festival pour cette chouette édition de l’an passé : Pascal, bien entendu, les bénévoles aux petits soins, l’association Les Elégantes courbes qui a coordonné tout le défilé, les maquilleuses et coiffeuses, et Thom de Corbie qui m’a fait prêté une de ses sublimes créations, en me faisant confiance, malgré ma capacité légendaire à me transformer en Pierre Richard !

Bonus : Si le sujet de la rousseur vous intéresse, le génialissime site et magazine québécois Urbania a consacré un hors série aux Roux. Et rien que pour la couv, il vaut le détour. Il est disponible en pdf ou en papier via leur shop en ligne.

L’agenda de la semaine

Agenda des activités à faire à Paris la semaine du 15 août !

A Paris la semaine du 15 août ? Qu’il fasse beau, qu’il fasse gris, les bons plans pleuvent et l’agenda est de sortie !

Lundi 12 août

Monday Blues

Rembaucher la semaine du 15 août ? Ca a de quoi filer le bourdon ! Pour ne pas laisser trop le blues vous envahir… sortez écouter du jazz ! La deuxième Paris Jazz Session de l’été vous attend ce lundi rue Saint-Sauveur. Une adresse bien nommée pour redonner à votre début de semaine la note d’espoir qu’elle mérite !

Mardi 13 août

Prendre de la hauteur

Mais où sont donc passés les Parisiens ? Pour le savoir, grimpez à bord du ballon de Paris au parc André Citroën et admirez la vue imprenable sur la ville pour trouver les travailleurs du 15 août. Un “Où est Charlie?” géant et un panorama dont il faudra vous souvenir quand vous reprendrez une ligne 13 bondée dès le mois prochain.

Mercredi 14 août

Poisson Free

Une soirée gratuite à l’Aquarium tropical ? C’est trop-i-cool ! Tous les mercredis d’août, l’Aquarium de Paris et le Musée national de l’histoire de l’immigration proposent des nocturnes gratuites. Rendez-vous avant 20h15 pour ne pas risquer qu’ils af-fish complet !

  • Aquarium tropical
  • De 17h30 à 21h (dernière entrée à 20h15), accès libre et gratuit
  • Informations : 01 53 59 60 00 ou info@palais-portedoree.fr
  • Aquarium Tropical, 293 avenue Daumesnil 75012 Paris (M. Porte Dorée)

Jeudi 15 août

Laughing Août Loud

Tout parisien qui se respecte a franglais en seconde langue. Ca tombe bien, Paul Taylor, le plus british des humoristes (enfin, il est aussi un quart irish, mais passons) reprend du service et rôde ses vannes au Point Virgule. Spoiler, ça a beau être un “Work in Progress”, le spectacle est déjà bien abouti et surtout… very funny !

Vendredi 16 août

Vendred’Yves

Le luxe à petit prix ça vous dit ? Cet été, chaque vendredi, le musée Yves Saint Laurent propose des nocturnes à prix réduit. Une soirée pyjama… en soi, on n’est jamais contre, et quand en plus elle est en soie, on ne peut que dire oui !

Samedi 17 août

C’est pas trot tôt !

Le week-end arrive et on l’a attendu ! Et avant d’aller se trémousser sur le bon son d’un disque jockey, direction l’hippodrome de Vincennes pour une journée exceptionnelle. Découverte des écuries et … courses de haut vol avec quatre épreuves de groupe II, le niveau quasiment le plus élevé de la compétition.

  • Meeting d’Eté
  • Le 17 août de 12h à 17h
  • Vincennes Hippodrome de Paris, 2 route de la ferme, 75012 Vincennes
  • Invitations disponibles juste ici

Dimanche 18 août

Dra-game

Les mamies ont décidément le vent en poupe. Après le tricot et les tisanes détox, voici la nouvelle activité “in” qui enflamme les coeurs de toutes générations : LE BINGO ! Quand en plus, ça se passe à la Folie, que c’est mené par la géniale et sublime team de la Fédération Française de Bingo Drag Apero, que les grilles sont gratuites et last but not least, qu’on profite d’un pur DJ Set, je dis oui. Manquerait plus qu’on adopte les cheveux violets et on pourra le dire : granny rule the world !

L’agenda de la semaine

Vous êtes à Paris en août et voulez tout sauf rester enfermé ? Avec un tel agenda, c’est promis, vous allez vous aérer l’esprit !

Lundi 5 août

S’exposer au soleil

Un vent d’art frais souffle sur la Défense ! Tout l’été, découvrez Les Extatiques au plein cœur du quartier des affaires. Entre les immeubles et tours modernes de l’esplanade se dressent une dizaine d’œuvres d’artistes, tous inspirés par l’air (ou l’ère ?) du temps. Une expo qui ne manque pas d’air !

  • Les Extatiques
  • Du 27 juin 2019 au 6 octobre 2019
  • Esplanade de La Défense 92800 Puteaux

Mardi 6 août

Du yoga pour prendre soin de toit !

Les Grands voisins vous invitent à prendre du temps pour vous… et un peu de hauteur ! Pour mieux saluer le soleil, Juliette, professeure de yoga à la Coopérative de Bien-Etre, vous en rapproche un peu en proposant son cours depuis le toit du bâtiment Colombani. Du Yoga en direct d’un toit, il fallait y penser !

Mercredi 7 août

Se trainer au ciné

Regarder un doc coincé dans son canapé ? Trop planplan ! Heureusement, pour quitter le traintrain quotidien, la Recyclerie a pensé à tout : c’est sur les rails qu’elle installe son nouveau cinéma en plein air. Un mois de festival et 10 documentaires présentant des initiatives, des rencontres et projets inspirants dans le cadre magique de la Petite Ceinture, nous on dit : gare au coup de cœur !

  • Gare aux Docs
  • Projection du mercredi 7 août : « Haïdar, l’homme qui plante des arbres »
  • Projection gratuite sur inscription sur l’évent facebook, dans la limite des places disponibles. Billetterie pour le 7 août.
  • Accueil à partir de 19h et début de la projection à 22h. Attention, il est important de se présenter à la Recyclerie avant 21h30, sans quoi la place est redistribuée.
  • La Recyclerie, 83 Boulevard Ornano, 75018 Paris

Jeudi 8 août

Gonflé à bloc

Changer d’air c’est aussi parfois remuer un peu son popotin. Et ça tombe bien parce que le BadAss Squad s’est justement donné comme mission de te faire remuer du capiton sur du très très gros son. 48 minutes de danse cardio où évacuer toute la rage provoquée par les si cruelles photos de plages de tous vos feeds sociaux, promis, ça libère !

  • We ARe Badass
  • Station F, 5 parvis Alan Turing, 75013 Paris
  • 19h12-20h
  • Gratuit pour les résidents de la Station F, 20€ pour les “externes”

Vendredi 9 août

Roof TOP

La semaine est terminée, et pour fêter ça, rien de tel qu’un bon dîner ! Le septième ciel se trouverait, paraît-il… au 9ème étage. L’Institut du Monde Arabe propose en effet de dîner sous les étoiles, sous l’égide de Guy Martin – un chef qui en collectionne déjà quelques-unes. Formule Entrée – Plat, Plat – Dessert ou Menu Découverte, quel que soit votre choix, vous en resterez (ali) baba !

Samedi 10 août

Tree-tment spécial

Prendre son pied en plein air, ça vous dit ? La fondation Good Planet de Yann Arthus Bertrand propose ce samedi de vous faire découvrir la réflexologie plantaire ! Aux côtés de Sophie Perrault-Billon, réflexologue professionnelle, découvrez les bases de cette pratique millénaire et identifiez sous votre pied les zones réflexes qui soulageront votre corps tout entier !

Dimanche 11 août

Etre Open

Rire, à ce qui paraît, ça ouvre les chakras. Après une telle semaine d’ouverture, autant donc finir en beauté. Et pourquoi pas, tant qu’à sortir, faire valser sa zone de confort ! Vous avez toujours rêvé de monter sur scène ? Soyez gonflé et rejoignez « L’Open Mic » du Jardin Sauvage. Si vous n’êtes pas encore prêts à ouvrir les vannes, je vous rassure de suite : être dans le public, c’est pas mal non plus. Pas d’excuse, ce dimanche, laissez vous embarquer à bord de cette péniche !

L’agenda de la semaine

Amour, stars et ciné, des mots qui font rêveeeer. L’agenda est là et cet été à Paris, on ne va pas chômer !

Lundi 29 juillet

Se faire une (é)toile

Les cinémas parisiens et leurs salles climatisées sont sacrément tentants en ces temps caniculaires. Mais ce soir, c’est dehors que vous allez voir des stars ! L’Association française d’Astronomie investit les jardins parisiens pour vous montrer la voie (lactée) et vous faire découvrir les étoiles. Pas de réservation nécessaire: il vous suffit de vous rendre dans le parc à la nuit tombée. Mais prévoyez tout de même une petite laine, il fera frais pas loin de l’étoile polaire.

  • Paris sous les étoiles
  • Lundi 29 juillet dès 21h00 au Parc André Citroën (15ème) et jusqu’au 31 août dans différents parcs parisiens
  • Soirées gratuites et sans inscription.

Mardi 30 juillet

Attention à l’houmous

Si vous n’avez pas la référence, c’est qu’internet a encore quelques secrets pour vous. Ici, pas de soirée mousse (si ce n’est celle qui accompagnera peut-être votre repas) mais une garden party où se régaler de houmous. Et cherry on the cake (ou pois chiche sur la tartine) : aux fourneaux, on retrouve la talentueuse équipe des Cuistots migrateurs – un traiteur qui emploie des chefs réfugiés et leur permet de s’insérer. Une vraie bonne action (miam).

  • Houmous Garden Party, le 30 juillet de 18h30 à 23h30
  • Le Hasard Ludique, 18 avenue de St Ouen, 75018 Paris
  • Infos pratiques

Mercredi 31 juillet

Hymne à la bourre

Votre ponctualité ne s’améliore pas l’été ? Je ne vous jette pas la pierre, Pierre. Et vous propose au contraire de faire un petit bond dans le temps : mercredi, le désormais traditionnel cinéma en plein air de la Villette vous propose « La fille du 14 juillet ». Hop, ni une, ni deux, vous voilà de retour quinze jours plus tôt. Attention, cependant : ne soyez pas (trop) trop à la bourre ou réservez votre transat : les pelouses du parc se remplissent vite et le projectionniste ne vous attendra pas.

  • Cinéma en plein air à la Villette
  • « La fille du 14 juillet » – mercredi 31 juillet
  • Accès à la pelouse dès 19h00 et début des projecyions entre 21h30 et 22h30 en fonction de la tombée de la nuit
  • En accès libre, location de transat dès 7€
  • Détails et infos sur le reste de la programmation

Jeudi 1er août

Entre chien et loup

… ou devrais-je dire entre lynx et gnous. Les nocturnes du Zoo de Vincennes ont repris du service. Parcourez les allées du parc en début de soirée et profitez de l’happy hour et de l’after soirée à la terrasse du Parvis dès la nuit tombée. Promis, cet afterwork aura du mordant !  

  • Parc Zoologique de Paris, avenue Daumesnil 75012 Paris
  • Découverte du parc en nocturne tous les jeudis soirs de 19h à 22h jusqu’au 15 août
  • Billetterie

Vendredi 2 août

Retour vers le CUL-tur

Comment nous aimerons-nous demain ? A l’ère des selfies, des rencontres en ligne et de l’introduction du tag « robot » dans les catégories YouPorn (ceci n’est que pure spéculation de la part de l’autrice qui ne doute pas cependant – tant le porno flirte avec la pop culture (cf un pic de vidéos sur le thème du far west après la sortie de WestWorld – que ce si ce n’est pas encore le cas, ça le sera très bientôt), la question ouvre un large champ de possibles. Quarante artistes présentent leur vision au sein (bien nommé) de l’expo Futures of Love. De l’amour prédit par les algorythmes à la chimie de l’attirance, en passant par le potentiel et les dérives de la technologie, un programme cul-turel bourré en phéromones bien réelles, elles.  

  • Futures of LOVE
  • Magasins généraux, 1 rue de l’Ancien Canal, 93500 PANTIN
  • Exposition du 21 juin au 20 octobre, du mardi au dimanche, de 12h à 21h. Fermeture estivale du 5 au 26 août.

Samedi 3 août

PUSSY un coup de gueule !

A une époque où un téton féminin ou un legging tâché de sang peuvent « break the internet », rien de tel qu’une petite sortie où remettre les pendules à l’heure et appeler une chatte une chatte. Ce samedi, partez en balade dans Paris et laissez-vous conter la ville et la libération sexuelle par des « féministes hystériques ». Portrait de grandes dames (connues et moins connues), parole libre et découverte de la ville au programme.

Dimanche 4 août

Caramélodieux

Cactus et Mammuth à un dimanche paresseux, c’est comme imaginer une rave party à l’heure de la sieste : un cocktail qui s’annonce explosif ! Mais comment ne pas céder au charme de ce duo à l’énergie débordante ? Laissez-vous embarquer dans leur univers de folie et rejoignez les rangs des Cacmuthons déjà convertis ! Montés sur ressort et exigeant toujours plus de caramel, ces fans les suivent tels les disciples de la plus joyeuse des sectes. Attention, comme le caramel, leur bonne humeur contagieuse colle sacrément à la peau, et vous risquez vous aussi de vous faire prendre au jeu.

10 expressions du monde pour illustrer… la gueule de bois !

On est le 31 décembre et la soirée s’annonce arrosée ? Rassurez-vous, vous ne serez certainement pas le seul demain à vous réveiller avec des maux de tête et la gorge sèche. La gueule de bois est là. Mais d’ailleurs comment en parle -t-on à l’étranger ? Découvrez 10 expressions du monde pour les lendemains de soirée!

Angleterre : « Liquid flu »

Les Anglais sont toujours très imaginatifs en matière d’expressions. Vous connaissez certainement tous « hangover » (littéralement quelque chose qui persiste du passé… les conséquences de votre soirée de la veille !), mais ce n’est pas la seule manière de parler « gueule de bois ». Après une soirée arrosée, vous pourrez désormais vous plaindre d’une satanée  « liquid flu » ou grippe liquide, également connue sous le nom de « Brown bottle flu »… Pour taquiner leurs voisins pas en reste sur la bouteille, certains Anglais appellent même cette curieuse maladie l’« Irish flu ».

Irlande : “I’m in Lego »

Les Irlandais ont une manière bien à eux de parler des lendemains de soirées arrosées : ils sont en Lego. L’image ne vous vient pas de suite ? Et bien repensez à votre chambre d’enfant quand vos constructions en Lego étaient surtout de vastes champs de bataille, avec des briques en plastique aux quatre coins de la pièce. Et bien, ça, c’est un peu votre sentiment le matin au réveil après avoir trop bu : vous êtes un sacré bordel, et il vous tarde que les choses soient remises en ordre.

Allemagne « Ich habe einen Kater »

Ou… avoir un chat (mâle). Non, non, les Allemands ne parlent pas de leur amour des félins quand ils utilisent cette expression. Et rien à voir non plus avec notre expression française de chat dans la gorge, même si l’alcool peut parfois faire perdre sa voix. L’expression tire en fait son origine de Katarrh (catarrhe), qui désigne le rhum.

Chili « Mala Caña »

Parler de rhum était la parfaite transition pour s’envoler vers le Chili et parler canne à sucre. Un lendemain de soirée, les Chiliens ayant un peu trop abusé des plaisirs liquides peuvent en effet se plaindre d’une mala caña, ou « mauvaise canne ».  

Mexique et Amérique centrale « estoy crudo »

Après avoir été bien « cuit », en Amérique centrale, on se réveille « cru ». Une autre expression locale pour désigner la gueule de bois est assez parlante : « tener goma », c’est avoir une telle gueule de bois qu’on se sent comme… un chewing-gum.

Italie : « Ho i postumi della sbornia »

Une expression à nouveau très imagée : les Italiens parlent en effet des « séquelles posthumes de l’ivresse ». Et oui, l’alcool met du temps à être éliminé… #RestInPiss

Japon «  二日酔いしてる »

Bon, je vous l’accorde, là, ça ne vous dit vraisemblablement rien là comme ça. Ces quelques caractères veulent dire « deux jours d’ivresse ». Les Japonais voient loin quand ils font la fête : il faut prévoir le week-end entier ! 

Espagne « Tener reseca »

Une expression qui va parler à ceux, qui comme moi, souffrent du mal de mer. Les Espagnols parlent en effet de « ressac » pour illustrer leur gueule de bois. Ça tangue, ça donne la nausée : on a beau être un vrai loup des mers familiers des comptoirs, la vague du lendemain quand elle revient, elle secoue bien !  

Québec « se relever d’une brosse »

Au Québec, quand on sort, on « vire une brosse ». Rien à voir avec le balai, ça vient en fait du vieux français « broce », qui désignait un sous-bois. On employait l’expression « partir en brosse » quand on partait à la chasse, à l’aventure… et par extension désormais quand on sort faire une sacrée fête. On comprend bien qu’il faille s’en relever le lendemain !

Bretagne : « être dans le lagenn»

Je ne pouvais pas faire ce top sans terminer par ma Bretagne chérie. En Breton, les expressions idiomatiques sont légion. Et quand on a trop bu, on risque de se retrouver dans le lagenn, « un bourbier », un peu dans le brouillard. Ca se passe souvent quand on est allé en « riboul », qu’on a bu comme un trou de taupe (evañ evel un toull goz)  et qu’on a vu des poissons dans le lait (équivalent local des éléphants roses). Une situation pas très agréable, mais ça fait les pieds quand à avoir trop bu on a été « complètement beurré ».

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Allez, cheers, tchin tchin, 干杯 (gān bēi) à tous, je vous souhaite un merveilleux réveillon !
Et n’oubliez pas, si on boit, on ne conduit pas… Et si on a trop bu, on revient ici demain pour découvrir toutes les techniques pour s’en remettre.

CONCOURS : gagnez une lampe de l’atelier Tedzukuri à l’occasion de la fête des Lumières

Concours Atelier Tedzukuri

Ce jeudi démarre à Lyon la fête des Lumières. Et pour fêter cela, rien de tel qu’un chouette concours, non ? Je vous propose de remporter une superbe lampe de l’atelier Tedzukuri !

La fête des Lumières

La fête des Lumières lyonnaise remonte au milieu du 19ème siècle : à l’occasion de l’inauguration d’une statue de la Vierge, les habitants de Lyon allumèrent des bougies à leurs fenêtres un soir de décembre. La ville entière s’illumina et de cette soirée naquît une nouvelle tradition. Depuis cette date, au mois de décembre, les Lyonnais déposent en effet bougies et lampions à leur fenêtres, et admirent durant tout un week-end les installations lumineuses magnifiques disposées aux quatre coins de la ville.

Pour fêter cette jolie fête d’illuminations, Ana, la créatrice de l’atelier Tedzukuri, et moi-même vous proposons un concours pour gagner une lampe de sa collection Hikari.

L’atelier Tedzukuri

Architecte de formation, Ana a lancé avec son mari Pedro, l’atelier Tedzukuri il y a 3 ans. Passionnée d’origamis, elle crée des lampes et objets design inspirés de techniques de pliage.
Pour découvrir son univers, rendez-vous sur son site, sa boutique etsy ou bien tout simple au marché de noël de la team Etsy Paris qui aura lieu les 8 et 9 décembre à Wework Lafayette.

Le concours

Bon, revenons à nos moutons car quelque chose me dit que ce concours vous intéresse, pas vrai? Ca tombe bien car pour tenter de remporter la lampe, c’est tout simple :

Petite astuce : comme on aime les gens très très motivés, vous pouvez rejouer autant de fois que vous le souhaitez durant toute la durée du concours (chaque commentaire valable ajoute une entrée au concours) et pouvez également multiplier vos chances en partageant le post sur les réseaux sociaux (n’oubliez pas de nous taguer pour que nous puissions le voir) !


 

Règlement :
Le jeu concours StrawberryBlonde / Atelier Tedzukuri se déroulera sur le compte Instagram @strawberryblondeparis du jeudi 6 décembre 2018 à 10h00 au jeudi 13 décembre 2018 à 23h59.
La participation à ce jeu est ouverte à toute personne résidant en France Métropolitaine. Il est nécessaire de disposer d'un compte Instagram pour y participer.
A gagner : une lampe de chevet Hikari de l'atelier Tedzukuri d'une valeur de 70€. Couleur au choix (hors éditions limitées et lampes Ecowood avec insert de bananier).