Étiquette : Allemagne

L’agenda de la semaine

L'agenda du 3 au 9 septembre

Allemand, dessin, arts, éducation civique : en cette semaine de rentrée, on compatit avec les écoliers et on révise ses basiques. Et qui plus est, avec joie : Messieurs, Mesdames les élèves, dites bonjour à l’agenda !

Lundi 3 septembre

Ratespiel

Y a-t-il des Germanophones dans la salle ? Oui ? Et bien rassurez tout de suite vos petits camarades en leur expliquant qu’on ne va pas parler de peaux de rats. « Ratespiel », tiré de « das Rätsel » veut dire « jeu de la devinette ». Et c’est avec une petite devinette que se termine chaque  Karambolage, l’émission culte d’Arte qui met en lumière les liens et différences des cultures française et allemande. Le KIEZGarten, bar allemand de Paris, propose de retrouver chaque lundi le programme et sa question finale… et offre des lots pour les bonnes réponses ! Das klingt gut !

  • Montag Karambolage
  • KIEZ Biergarten, 24 rue Vauvenargues, 75018 Paris
  • Tous les lundis à 20h

Mardi 4 septembre

Dessine moi un téton

Faire la fête le week-end, c’est d’un classique ! Et les choses trop formatées et formatives, ce n’est pas la cam des Soeurs Malsaines. Du coup, le collectif lance un apérobarge ce mardi, ayant pour thème « Ni Dieu, nichon« . DJ Set, limbo, roue de l’infortune, mise en beauté des comédons et … un concours de dessin anatomique, où dessiner joyeusement boobs, vulves, engins, poireaux, cons, abricots, nounes, zobs, shneks et minous, bref une nature des plus vivantes !

Mercredi 5 septembre

L’Exp’eau

Non mais All’eau quoi ! Je sais, cette blague date d’il y a 4 ans, mais je n’ai trouvé manière plus subtile de vous annoncer le thème de l’expo annuelle du prix du Graffiti et du Street Art. Les artistes se sont tous laissés inspirer par la joyeuse ondine et ont réalisé fresques, collages et graff à ce sujet. Une expo à découvrir au Pavillon de l’eau jusqu’en novembre.

Jeudi 6 septembre

Faire des plantes sur la comète

Zamioculcas, dieffenbachia, pachira, hedera … Serait-ce les noms de galaxies lointaines ? Non, non, ce sont en fait celles de plantes toutes plus chouettes les unes que les autres ! Elles seront proposées à la vente ce jeudi à la Base filante par l’équipe des Serres de Léon, une aventure familiale d’horticulture. Une sortie sous les étoiles pour trouver le nouveau petit être vert qui ravira votre coeur.

  • Vente de plantes cosmiques
  • La Base filante, 49 Boulevard de Ménilmontant, 75011 Paris
  • Jeudi 6 septembre de 18h à 22h
  • Paiement en CB ou espèces

Vendredi 7 septembre

Sweat Street

Ce week-end, la place de la République sera the place to be ! Enfin surtout the place to eat. 24 foodtrucks et triporteurs proposant de la cuisine du monde entier s’y installent pour le festival « Cuisine de rues ». Recettes coréennes, colombiennes, capverdiennes : il y aura des plats pour tous les goûts et de partout. MIAM !

Samedi 8 septembre

Marche ou crève

Un titre bien moins marrant que d’habitude, mais il faut dire que l’heure est grave. A moins que vous ne soyez partisans du discours « climatosceptique » porté par des gens qui ne savent très sérieusement pas doser leur coloration rousse et leur autobronzant, vous avez dû vous rendre compte que la planète elle va pas très très bien. Et c’est un peu (beaucoup) de la faute d’un système de surconsommation et d’un modèle économique  et politique très court-termiste.  Mais il y a une chose de positif dans tout ça : comme dans tous les grands combats, chaque petit geste compte ! En plus d’adopter chaque jour de nouvelles habitudes plus respecteueuses de l’environnement (consommation plus raisonnée, recyclage, meilleure gestion des déchets…), rejoignez samedi la grande Marche pour le climat.  Marcher pour signifier à nos politiques l’urgence d’agir pour l’écologie, qui bien plus qu’un thème à cocher sur son programme est surtout une question de survie . Et d’ici là, un geste qui ne vous prendra pas plus de 3 secondes et demi : signer cette pétition.

  • Marche pour le climat
  • Départ depuis l’Hôtel de ville de Paris
  • Samedi 8 septembre à partir de 14h00

Dimanche 9 septembre

Fil d’Art-riane

Ce week-end, cap sur le Marais, qui sera traversé de part en part d’amateurs d’art, d’expo et de performances ! Les Traversées du Marais reviennent pour la 4ème année consécutive et les organisateurs ont cousu un programme des plus riches. Filez dans les 28 lieux qui accueillent le festival et vibrez avec cette nouvelle édition « Sur le fil ».

5 remèdes pour lendemain de fête, inspirés du monde entier

remèdes gueule de bois

Après avoir revisité les coutumes du monde entier pour le nouvel an… voici un article qui peut s’avérer utile pour le lendemain ! La soirée a été un peu trop arrosée et votre corps vous le fait payer ? Découvrez 5 astuces du monde entier pour vous remettre sur pied !

L’oeuf ou la poule ?

Philippines, Afrique du Sud, Etats-Unis

Rassurez-vous, je ne vous demande pas de résoudre cette énigme séculaire, je ne voudrais pas risquer de renforcer vos maux de tête ! Ici, plus que la poule, ce sont les oeufs qui nous intéressent. Riches en cystéine, ils aident à réduire les effets de l’acétaldéhyde, composé qui serait à l’origine de la gueule de bois. Parmi les fêtards du monde entier qui adoptent la méthode « oeufs », on dénombre les Philippins, qui consomment des oeufs de canard fécondés. Les Sud-Africains, eux, optent pour la formule « maxi-faim » avec une omelette d’oeufs d’Autruche. Enfin, les Américains, qui dégustent des « prairie oysters« , cocktails à base de ketchup, de vinaigre, de tabasco et d’un jaune d’oeuf !

Aux grands maux, les Gras remèdes !

Royaume-Uni, Québec, Croatie

Je ne vous apprends rien : il est commun d’entendre que le gras éponge l’alcool. Si la technique n’est pas éprouvée, elle est du moins recommandée par nombre de nos voisins ! Outre-Manche, nos amis les Anglais se servent en lendemain de fêtes un traditionnel « English Breakfast »… intégralement fritLes Québécois, quant à eux, mangent une poutine, spécialité locale à base de frites, de cheddar et de sauce. En Croatie, c’est le börek qui l’emporte : cette pâte feuilletée frite fourrée avec du fromage, des épinards ou de la viande hachée se trouve dans une grande partie des balkans et se mange sans faim, gueule de bois ou pas ! 

Retour à l’eau

Allemagne, Norvège, Pérou

Les Allemands et les Norvégiens adoptent une stratégie originale pour aborder leur retour à l’eau : manger du poisson ! En Allemagne, le katerfrühstuck (ou petit déjeuner de gueule de bois) se compose souvent de morceaux de harengs marinés, accompagnés de cornichons et d’oignons. En Norvège, le lutefisk est un plat de poisson blanc séché puis macéré dans de la potasse. L’odeur dégage les narines – ce qui peut être un vrai challenge si vous vous sentez nauséeux – mais il paraît que c’est délicieux ! Les Péruviens mangent, eux, un bon ceviche au leche de tigre : plus que le poisson, ce sont surtout les effets du citron vert, du gingembre et des épices et piments qui sont recherchés : l’acide citrique et le fructose qu’ils contiennent nettoient le foie et boostent le système.

Soigner le mal par le mal

Namibie, Danemark

Je ne voudrais pas vous pousser à la consommation mais… certains recommandent de poursuivre sur une note alcoolisée. En Namibie, il est d’usage de boire un « lait de buffle » au lendemain d’une soirée arrosée : crème fraîche, crème entière et… deux types de rhums ! Les Danois, quant à eux, se tournent vers une boisson bien nommée : la reparationsbajer ou… bière de réparation. C’est vrai qu’il faut s’hydrater…

« Mangez – buvez »

Bangladesh, Pologne, Japon, Mongolie

Enfin, une mesure façon « 5 fruits et légumes par jour » que validerait le Ministère de la santé ! La noix de coco aurait un effet positif sur les électrolytes et le niveau de potassium. Le lendemain d’une soirée, les Indonésiens déjeunent ainsi d’un kaya toast, pain brioché servi avec de la confiture de noix de coco (kaya), du sucre, du lait de coco et des œufs, et les Bangladais se servent, quant à eux, de larges verres d’eau de coco.

En Pologne, c’est une boisson un peu moins exotique (et appétissante) qui est recommandée : le jus de cornichon ! Les Japonais, eux, mangent des umeboshis, prunes amères marinées, qui auraient pour vertus de stimuler le foie et de réduire les nausées. Pour finir, place au cocktail plus qu’insolite que se servent les Mongols quand ils ont trop fait la fête : un jus de tomate… avec des yeux de moutons. Peut-être est-ce leur manière de se résoudre à la résolution du « plus jamais ça! ».

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Allez, après tout, comme on dit « être saoul, c’est pour une nuit » : bon courage pour vous remettre de la soirée et « cheers » pour cette nouvelle année 😉

HAPPY 2018 !

Les bonnes adresses de Constance à Berlin

Constance
De la France, elle a le sourire charmant, l’accent charmeur et de grands yeux de biche. Mais Constance est aussi une vraie berlinoise. Tombée amoureuse de la capitale allemande, elle s’y est installée il y a six ans… et ne l’a plus jamais quittée.  Suivez ses conseils pour pouvoir vous aussi affirmer « Ich bin ein Berliner » *.

Un restaurant ?

La Ständige Vertretung

Ambiance conviviale et cuisine très allemande : la Ständige Vertretung est une institution ! A noter tout de même, ce n’est pas l’adresse qu’il vous faut si vous êtes à la recherche d’une cuisine raffinée…

Un café ?

Ora

J’adore cette ancienne pharmacie transformée en café/bar ! On y va pour le charme de l’endroit et pour son pain et ses viennoiseries maison.

  • Adresse : Oranienpl. 14, 10999 Berlin
  • Tous les jours : 09:30 – 01:00
  • Facebook / Site

Une adresse « shopping » ?

Berliner Troedel Markt

Le marché aux puces qui se tient sur la rue du 17 juin le samedi et le dimanche. On y trouve des bijoux 70s, des petits objets, des barbours et des trenchs Burberry de seconde main, et le tout à des prix tout à fait abordables.

  • Adresse : Straße des 17. Juni, 10623 Berlin (S-Bhf Tiergarten)
  • Sam-Dim : 10:00 – 17:00
  • Site

Un lieu où sortir ?

Kantine Kohlmann

Le bar de la Kantine Kohlmann pour ses très bons cocktails et son coin cheminée en hiver !

  • Adresse : Skalitzer Str. 64, 10997 Berlin
  • Lun-Sam 18:00-00:00 / Dim 17:00-00:00
  • +49 30 85611133
  • Site

Ton adresse coup de coeur?

Gasthaus Figl

Un lieu unique en son genre ! On s’y rend entre amis pour une partie de Kegeln (l’ancêtre du bowling) dans le sous-sol (à réserver) et pour manger de très bonnes pizzas. A découvrir !

* Nota Bene : Si vous voulez passer pour un vrai Berlinois, en fait… ne dites surtout pas « Ich bin ein Berliner ». La formule très connue tirée d’un discours tenu par le président américain John Fitzgerald Kennedy en 1963 a en effet pour traduction littérale : je suis un « Berliner »… nom d’un beignet local (miam) et non d’un habitant de la ville (il aurait fallu dire « Ich bin Berliner »). Sauf si bien sûr après un séjour à enchaîner CurryWurst et bières locales, vous vous sentés l’âme d’un beignet (re-miam).

J’ai testé pour vous… la Curry Wurst !

Klervi CurryWurst

Fleuron de la gastronomie allemande, la Curry Wurst est un incontournable de tout séjour berlinois. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle ne tire pas son nom de lointaines influences indiennes, mais de sa sauce, sorte de ketchup soupoudré de curry. Comme de nombreux Allemands et touristes qui en dégustent chaque année 70 millions – tout de même ! –  je me suis laissée tentée : portrait du plus célèbre des snacks allemands !

Ah, Berlin, sa Fernsehturm, ses fresques de street-art, son mur… A la simple évocation de la ville m’envahissent des images de ces symboles majeurs, témoins de l’histoire et de la culture berlinoises. Mais un dernier s’ajoute pour ma part : si la belle capitale se place parmi les villes les plus « vege-friendly« , elle reste également un des hauts lieux de consommation de « Curry Wurst ». Quiconque a déjà voyagé en Allemagne n’a pu manquer les petites baraques où sont vendues ces fameuses Curry Wurst.

La Currry Wurst est une bratwurst, saucisse cuite faite de viande de veau ou de porc, souvent grillée ou sautée à la poêle. Elle est servie découpée en larges morceaux avec une sauce Curry (sauce tomate ou ketchup assaisonnée avec du curry… d’ailleurs plus sucrée que relevée) et est souvent accompagnée de « Pommes » (des frites) ou servie dans un morceau de pain, à la manière d’un hot dog. Vendue dans des baraques ou des « Stehcafé » (littéralement « debout café »), elle est souvent dégustée sur le pouce ou emportée. Mais attention si vous n’êtes (comme moi) pas très adroit : la sauce Curry Wurst tâche sacrément !

Verdict de cette dégustation ? 100% convaincue par ce snacking « Typisch Deutsch » !

Vous ne vous rendez pas de suite à Berlin ? N’ayez crainte, je vous donne mes conseils pour réaliser votre propre Curry Wurst en deux temps, trois mouvements.

Il vous faut pour cette recette :

  • Une ou plusieurs grosses saucisses de Francfort ou équivalent (selon votre appétit)
  • 200 ml de coulis de tomate ou de ketchup
  • 2 oignons
  • 2 c.s d’huile d’olive
  • 1 c.s de moutarde
  • 1 c.s de curry
  • 1 c.c de sucre (pas nécessaire si vous avez opté pour le ketchup)
  • 10 cl de vinaigre
  • sel / poivre

Faites revenir les oignons coupés finement avec une cuillère d’huile d’olive dans une casserole. Une fois les oignons dorés, ajoutez le coulis de tomate, la moutarde, le vinaigre et le sucre. Laissez mijoter durant 5 à 10 minutes. Grillez à la poêle les saucisses (déjà cuites). Découpez les ensuite en de gros morceaux et disposez les dans une assiette ou dans un morceau de baguette (pour la french touch). Versez la sauce et soupoudrez généreusement de curry. Il ne vous reste plus qu’à déguster votre Curry Wurst faite maison !

Et que les végétariens se rassurent, la recette de la Curry Wurst est très facilement transposable sans viande, de nombreuses baraques berlinoises le proposent d’ailleurs déjà aujourd’hui.

Pour aller plus loin (ou en manger tout près) :

CONCOURS : une box spéciale Berlin à gagner !

Concours Berlin

Halli Hallo ! Le week-end arrive et s’annonce réjouissant : je m’envole en effet pour quelques jours à Berlin ! Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, j’ai décidé d’en profiter pour vous gâter et vous propose un nouveau jeu concours ! A gagner : une box surprise garantie « typisch deutsch ».

Pour jouer, rien de plus simple, il vous suffit de répondre dans les commentaires à la question suivante :

QUEL EST L’ANIMAL SYMBOLE DE BERLIN ?

 

Multipliez vos chances au tirage au sort en rejoignant la page facebook du blog, le compte Instagram StrawberryBlonde ou en partageant l’article !

Date limite du concours : mardi 05 avril à 23h59
Tirage au sort parmi les bonnes réponses et annonce du gagnant dans l’article vendredi 08.
Concours réservé à la France Métropolitaine.

Bravo à Sofia qui remporte la box !!!

Sofia concours