Barcelone

Dans une Espagne malmenée par la crise, la capitale catalane reste une destination prisée par de nombreux touristes. Mais non loin de l’avenue des Ramblas où se pressent chaque jour des milliers de visiteurs, de nombreux sans abris dorment encore chaque soir dans la rue. Un constat alarmant que combat Lisa Graces avec Barcelona Hidden City Tours, en employant pour guides de ses visites… d’anciens SDF !

L’initiative est audacieuse et inspirante. En lançant à Barcelone les Hidden City Tours, Lisa Graces est partie d’une idée simple : que ceux qui vivent dans la rue en sortent… en devenant des guides de la ville.  Car, comme l’explique si justement José, « quand on vit dans la rue, la ville est un peu chez nous, on la pratique, on en connaît tous les recoins« . Comme les autres guides de l’association, José y a vécu plusieurs mois. Avant de démarrer la visite, il explique, dans un anglais à l’accent espagnol chantant, son parcours accidenté : la crise, un licenciement économique, des charges toujours plus lourdes…et la rue. Une sentence implacable que connaissent, selon les chiffres publiés dans le quotidien espagnol El Périodico il y a tout juste un an, près de 3000 barcelonais.

Une visite insolite mêlant histoire et social

La visite démarre en plein coeur de Barcelone, à deux pas de la cathédrale et de l’office de tourisme, un lieu de rendez-vous presque trop traditionnel pour une visite qui ne l’est pas. Car l’équipe le revendique, participer à un Hidden City Tour c’est vouloir découvrir la ville à travers un autre regard, loin du tourisme de masse. José, passionné d

José, guide Hidden City Tour
José F. Guide pour Hidden City Tour

‘histoire, mêle avec pudeur la sienne à celle de la ville. De l’architecture d’un bâtiment, il déroule les différentes étapes d’extensions de Barcelone, le développement de la population… et les difficultés sociales en découlant. Toujours avec humour, il nous présente des petites places cachées, qu’il connaît bien pour y avoir dormi, abrité du vent, et raconte, à grands renforts d’anecdotes des siècles de vie catalane. Si l’on découvre une Barcelone « cachée », les principaux lieux d’intérêts de la ville ne sont pas pour autant ignorés : après trois heures, la Plaza nova, le quartier juif, l’hôpital de la sainte Croix – où Gaudi décéda – ou encore le marché de la Boquéria n’ont plus de secrets pour nous.

Une seconde chance pour ces « accidentés »

Durant ces trois heures, José nous parle également de sa chance. Car pour lui, être guide, c’est avant tout retrouver le chemin de la réinsertion. Bénéficiant d’une formation à leur entrée afin d’acquérir les bases historiques et de consolider ou apprendre l’anglais, les guides ont également l’assurance, en rejoignant Hidden City Tours d’être logés. Un pied à l’étrier avant de pouvoir à nouveau louer son propre « chez soi ». Pour Lisa Grace, l’objectif est clair : créer de l’emploi pour ces anciens sans-abris. Et c’est d’ailleurs, par cette accroche que débute la vidéo officielle des Hidden City Tours. Si l’équipe reçoit le soutien et travaille au quotidien avec un grand nombre d’associations caritatives, l’accent est vraiment mis sur l’emploi. Une démarche durable, pour un tourisme responsable.

En savoir + :

  • Le site
  • Visites quotidiennes à partir de 15€

 

buzzoole code

2 comments on “Barcelone : découvrir la ville guidé par d’anciens sans abris”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *