Mois : septembre 2016

J’ai testé pour vous… les tablées cachées !

tablées

Pour vivre heureux, dînons cachés ! Si l’adage originel a été quelque peu modifié, l’équipe des Tablées Cachées ne s’y est pas trompée ! La recette du succès ? Chaque mois,  un chef, un endroit insolite et une tablée de curieux gourmands dînant avec le(s) propriétaires du lieu pour le découvrir et s’imprégner de son histoire. Vous imaginez bien que je ne pouvais manquer une telle promesse de bon repas et d’expérience inédite… : j’ai testé pour vous les tablées cachées !

Les Tablées Cachées, c’est l’association de Coline, Amélie et Jocelyn, trois passionnés amateurs de bonnes tables, qui ont trouvé LA recette pour un dîner plus que parfait : réunir, le temps d’une soirée, un chef et de chanceux gourmands dans un lieu secret, ouvert tout spécialement. Chaque mois, ces tablées réunissent ainsi une vingtaine de privilégiés, qui en plus de se régaler, découvrent les coulisses d’un endroit insolite. Parmi les dernières éditions, on notera notamment un diner dans une Nef, un autre dans les Anciens Frigos de Paris, ou encore une soirée sur les hauteurs de Belleville, dans d’anciens ateliers aux cours fleuries et aux faux airs de campagne. Et si le plaisir de la découverte est bien une des motivations premières du trio, celui de la dégustation n’est pas en reste : chaque fois, aux fourneaux, un maestro de la cuisine !

L’équipe déniche chaque fois des lieux hors du commun. Et le mystère demeure jusqu’à la dernière heure : si quelques indices sont dévoilés avant, le rendez-vous est donné la veille et ne laisse souvent pas présager de l’ampleur de la surprise qui attend les convives. C’est donc bien enthousiaste que je me présente un dimanche soir dans le 13ème arrondissement, à deux pas de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière. Coline, Amélie et Jocelyn nous retrouvent accompagnés de Côme, interne en médecine, qui sera notre hôte de la soirée. Le dîner est en effet prévu dans un lieu habituellement connu que des seuls médecins : la salle de garde !

tablées cachées

Certaines d’entre elles ont fait couler beaucoup d’encre ces dernières années ; on se souvient en effet de la fresque polémique de Clermont ! Les salles de garde ont en effet un folklore… et une tradition paillarde assumée. Cantine des internes et des médecins, la salle de garde est un lieu à part d’un hôpital. Ses règles sont très codifiées : ici, toute hiérarchie hospitalière est abolie (seul règne en maître l’économe, un interne qui gère la vie du lieu), et toute mention à l’univers médical interdit. Sous peine de se voir octroyer une punition… comme celle de chanter une chanson paillarde ou d’embrasser son voisin. La salle de garde est un véritable sas de décompression.

tablées cachées

Nous découvrons ce lieu atypique sous les explications de deux économes et de médecins habitués de la salle. Quand vient l’heure de l’apéro, les bouteilles sabrées nous permettent d’apprendre que le tire-bouchon est interdit en salle de garde : sa forme trop proche d’instruments médicaux lui a valu d’être banni.

Puis vient l’heure du dîner : le chef Benjamin Schmitt a mis tout son talent dans un menu clin d’oeil à la médecine.  Du coeur de canard, un condiment mûre servi comme « une tâche de sang », une seringue pour recouvrir de coulis une pêche pochée… Tout est juste, délicieux et parfaitement assaisonné. Les discussions vont bon train et l’on se régale tout en échangeant avec les internes et médecins, qui sont ravis de partager avec nous les coulisses de cet univers si particulier.

tablées cachées

Verdict de cette tablée cachée ? Un sans-faute ! Le dîner est un régal et nous sommes tous ravis d’avoir, le temps d’un soir, eu accès à un lieu si secret.

tablées cachées

Vous voulez vous aussi rejoindre un de ces dîners ? C’est simple mais il vous faudra être rapide : abonnez-vous vite à la newsletter des Tablées Cachées et sautez sur les réservations dès que le prochain évènement s’annonce ! Pour ce qui est du prix, il vous faudra compter 70€ par personne… un tarif un peu élévé mais qui se justifie par la qualité de la prestation et de la cuisine, d’un niveau gastronomique.

(Encore merci à ma grande amie Claire qui m’a permis de vivre cette soirée d’exception ! Et merci à nos hôtes et notre chef d’un soir)

Infos pratiques :

(Article également publié sur Graines de blogueuses)

L’agenda de la semaine

Agenda

Le doute n’est plus possible : avec une telle météo, les vacances sont bien loin… Mais la rentrée peut être aussi synomyme de sorties sympas ! Vous n’y croyez pas? Suivez cet agenda !

Lundi 19 septembre

Philo

A l’occasion de la sortie de son nouvel essai « Les vertus de l’échec », Charles Pépin (le bien nommé ?) vous invite à philosopher. Au programme de ce café philo du lundi, une question cruciale : « A-t-on besoin de se planter pour savoir qui on est ? ». Rdv ce soir au mk2 Odéon, Côté Saint Germain pour le savoir.

  • Cycle Les Lundis Philo de Charles Pépin, chaque lundi à 18h30
  • Tarif normal : 15€; tarif réduit (étudiant, demandeur d’emploi…) : 9€
  • MK2 Odéon, 109-113 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris

Mardi 20 septembre

E.P.S

Plus jeune, vous vous faisiez porter pâle pour manquer le cours d’E.P.S ? Voici de quoi vous réconcilier avec le sport… et avec votre corps ! Pour 10€, Haiha vous propose une séance découverte de yoga. Parfait pour renouer avec une activité et pour dénouer des tensions qu’une rentrée endiablée aura sans doute occasionnées.

Mercredi 21 septembre

Histoire des Arts

Ceci n’est pas une expo. Mardi, on poursuit la philosophie avec l’exposition « Magritte, la trahison des images ». L’artiste surréaliste et ses oeuvres sont à l’honneur à partir de mercredi (et jusqu’en janvier) au Centre Pompidou. Plus d’une centaine de tableaux, de dessins, et des documents d’archives, pour découvrir et redécouvrir le peintre.

Jeudi 22 septembre

Géo

Les voyages forment la jeunesse… et elle le leur rendent bien ! Pour réviser sa géo, rien de tel qu’une soirée Traveler On Stage. Le principe parlera aux fans de TedTalks ! Des voyageurs passionnants montent sur scène et partagent, en six minutes montre en main, leur(s) histoire(s) et expérience(s). Bingo pour cette édition : l’entrée est libre (sur réservation) et ça se passe au magasin Général des Grands Voisins, un lieu plus que top ! 

Vendredi 23 septembre

Musique

Qui dit étude dit travail, qui dit taf te dit les thunes, Qui dit argent dit dépenses, qui dit crédit dit créance… Alors, on danse ! Pour évacuer le stress de la rentrée, on suit les conseils de Stromae ! La soirée  Free Your Funk est de retour pour notre plus grand plaisir. On se rue sur les préventes avant qu’elle ne soit sold out et on s’entraîne au déhanché : ça va swinger !

Samedi 24 septembre

Cuisine

On pourrait me reprocher un certain manque d’objectivité – mon côté breton peut-être – mais je ne comprends pas que le beurre ne soit pas encore inscrit à tous les programmes scolaires… Avec Pur Beurre, la Recyclerie invite les Parisiens à venir fêter la gastronomie en toute légèreté. Au programme, « partage des connaissance et savoir-faire beurriers »,  démocratisation du bien manger, dégustation et fabrication de beurre… #MIAM

  • Samedi 24 septembre – 10.00-11.30 / 14.00-19.00
  • La Recyclerie, 83 Boulevard Ornano, 75018 Paris
  • Programme complet

Dimanche 25 septembre

Récréation

Une semaine si productive, ça mérite bien un peu de détente, non ? Le Forum des Images est à la fête toute la semaine avec le lancement de son cycle « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux?« . Venez passer la soirée en compagnie de Blake Edwards, il vous invite à sa « Party » ! 

J’ai testé pour vous… le stinky Tofu!

Stinky tofu

En 2011, je m’installais pour six mois sur la charmante île de Taïwan et y découvrais… le Stinky Tofu ! Malgré ce nom peu engageant, je l’ai testé pour vous … et en garde – 5 ans plus tard – un souvenir impérissable !

Si les Français ont pour réputation d’être de téméraires gastronomes, capables de manger des mets odorants voire… moisis, les Taïwanais ne sont pas en reste !  Véritable star des night markets, le Cho Dofu – autrement connu sous le nom « Stinky Tofu » – est un incontournable de la cuisine taïwanaise. Il partage avec son « cousin » – classique tofu issu du caillage du lait de soja – l’aspect pâteux et mou, mais s’en distingue par l’odeur. Le stinky tofu est en effet sacrément bien nommé :  impossible de manquer ses effluves dans les night markets nombreux sur l’île ! Il fait honneur aux origines étymologiques du terme chinois 豆腐 dòufu, ou « pourriture de haricots ».

Souvent frit avant d’être consommé, il se mange accompagné de légumes, dans un bouillon ou encore sous la forme de brochettes, en repas sur le pouce. Et les Taiwanais ne boudent pas leur plaisir : du petit déjeuner au snack nocturne, le stinky tofu compte parmi leurs snacks préféres et se mange à toute heure de la journée.

Ma conclusion du test ? Une certaine perplexité… Il est bien connu que la saveur d’un plat s’apprécie aussi souvent à son odeur et celle du cho dofu a, pour ma part, inhibé mes papilles gustatives ! Mais je ne regrette pas le test et vous encourage à tenter l’expérience si vous avez l’occasion de vous rendre à Taïwan. Après cela, vous pourrez en effet répondre avec dignité aux Taïwanais tentés de rire face à votre mine dépitée qu’ils n’ont plus qu’à goûter le bleu ou le roquefort !

Paris : 10 idées sorties pour les Journées du Patrimoine

Journées du Patrimoine

Oyé, oyé, réjouissez-vous : les journées européennes du Patrimoine sont de retour ce week-end et promettent, comme toujours, de superbes découvertes. A Paris et en Ile-de-France, plus de 1500 sites ouvriront leurs portes aux visiteurs. Dur de faire son choix parmi cette offre gigantesque… Le coeur serré, je me suis pourtant attelée à la tâche : découvrez ma sélection de 10 sorties !

Les journées européennes du Patrimoine – qui fêtent cette année leur 33ème édition – sont de retour les 17 et 18 septembre dans la France entière. Le concept demeure inchangé : ouvrir au public des lieux méconnus et lui donner accès à des monuments ou espaces habituellement fermés ou limités à un public de professionnel. Et les habitants d’Ile-de-France sont chanceux : 1500 lieux et 2500 animations les attendent. Culture, histoire, danse, métiers insolites, le programme est chargé.

1 – La touche histoire
Institut de Paléontologie Humaine – Paris 13ème

Tant qu’à aller à la rencontre de l’Histoire… autant commencer par le commencement ! L’institut de Paléontologie humaine, consacré à la préhistoire et à l’étude des premiers peuplements, compte parmi les plus anciennes fondations de la ville. Habituellement fermé au grand public, le lieu ouvre ses portes à quelques privilégiés. L’entrée à une visite guidée se fait sur réservation… Dépêchez-vous, les places sont limitées !

2 – Liberté, Egalité, Citoyenneté
Assemblée Nationale – Paris 7ème

Si la rentrée vous a fait passer l’envie de vous asseoir sur les bancs de l’école, je suis certaine que vous ne bouderez pas une petite révision de vos cours d’éducation civique « in situ ». Cap sur l’Assemblée Nationale ! Visite du palais Bourbon, de l’hémicycle et des nombreux salons : découvrez le temps d’un week-end le cadre et le fonctionnement de cet endroit pas comme les autres.

  • Assemblée Nationale
  • 126 rue de l’Université, 75007 Paris
  • Visites libres les 17 et 18 septembre de 09h à 18h

3 – Back to the future past
Ecole des restaurateurs d’art – Aubervilliers

A l’école des restaurateurs d’art, on remonte le temps. Sculpture, peinture, mobilier, les ateliers de la Manufacture des allumettes sont un temple dédié à l’art. Lors de ce week-end patrimoine, les visiteurs pourront aller à la rencontre des enseignants et élèves de cette école atypique. Et le lieu vaut le détour : la manufacture, ensemble industriel du XIXème, est en effet classée monument historique !

4 – Molitor, J’adore
Piscine Molitor –  Paris 16ème

Si les chaudes températures estivales se poursuivent, pourquoi ne pas prendre au pied de la lettre cette invitation au grand bain culturel… en allant découvrir les bassins de la piscine Molitor ?  Inaugurée en 1929, fermée soixante ans plus tard, la piscine au style remarquable a été rénovée et a rouvert en 2014. Mais ses tarifs – hum – conséquents peuvent refroidir les plus téméraires d’entre nous. Profitons donc de dimanche pour la découvrir, lors des visites libres qu’elle propose.

  • Piscine Molitor
  • 8 Avenue de la Porte Molitor, 75016 Paris
  • Visites libres le dimanche 18 de 12h à 18h

5 – « Papiers, s’il vous plaît »
Musée de la Gendarmerie Nationale – Melun

Une visite qui a du chien ! Le musée de la gendarmerie Nationale à Melun propose en effet pour ce week-end spécial une série de démonstrations cynophiles. Au programme, présentation du métier de maître chien et …mises en situation : recherche de stupéfiants, simulation d’une attaque, recherche d’explosifs, recherche de personne disparue…. Grixy, Dicks, Gringo, Haefen et Fider, 4 bergers belges et un Saint-Hubert, sont sur tout les fronts et n’ont qu’une hâte : vous montrer leur savoir faire !

6 – Opéra(ts)
Ecole de danse de l’opéra national de Paris – Nanterre

Consacrés par Louis XIV qui crée en 1713 le « Conservatoire de danse », la danse et son apprentissage font partie de l’histoire de France et sa région capitale. Installée depuis 1972 à Nanterre dans un bâtiment moderne, l’école de danse de l’opéra de Paris accueille les petits rats qui rejoindront, pour la plupart, les ballets de danse. Que vous ayez la grâce d’Anna Pavlova ou que vous ne sachiez pas aligner deux pas de danse, venez découvrir ce lieu d’exception pour vous sentir, le temps d’une journée, « un peu plus près des étoiles ».

7 – Zoo sous-terrain
Museum National d’Histoire Naturelle – Paris 5ème

Vous aviez déjà entendu parler du crocodile perdu dans les égouts ? Et si je vous disais que les sous-sols parisiens abritent bien d’autres animaux ? Vous en saurez plus ce week-end en vous rendant au Museum National d’Histoire Naturelle. Le musée lève en effet le voile sur ses coulisses en proposant aux visiteurs de découvrir la Zoothèque grâce à une retransmission en direct dans l’auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution. La jungle parisienne n’a jamais mieux porté son nom !

8 – Dame Justice
Cité judiciaire de Pontoise

On n’entre rarement dans ses murs sans crainte. La cité judiciaire de Pontoise ne manque pas d’impressionner, elle qui se dresse fièrement sur les hauteurs de la vieille ville. Cette fois, vous pouvez y aller le coeur léger : c’est accompagné d’un avocat et de la chargée de patrimoine du bâtiment que vous découvrirez la vie et le fonctionnement de ce lieu de justice.

9 – A bon port
Heliport de Paris – Issy les Moulineaux

Paris, ville (héli)portuaire ! L’Héliport de Paris, créé en 1957, ouvre ses portes au public pour ce week-end patrimoine. Rencontres avec des professionnels et passionnés, observation d’hélicoptères de la sécurité civile, visite du site qui s’étend sur 4,5 hectares : le programme est chargé !

  • Heliport de Paris
  • 15ème arrondissement – sud de la porte de Sèvres et du boulevard périphérique
  • Visites libres le dimanche 18 septembre

10 – Métro, boulot… maso ?
RATP – Paris

Vous avez l’impression de passer votre vie dans les transports et redoutez chaque lundi et son retour aux trajets sous-terrains ? Pourtant, l’idée de « replonger » en week-end n’a pas effrayé de nombreux parisiens ! Quand la RATP a mis en ligne les activités proposées pour les journées du patrimoine, les places se sont arrachées en quelques minutes. Guettez toutefois les actus sur sa page dédiée : des places pourraient être remises en jeu en cas de désistement. On se connecte, on rafraîchit la page et – clin d’oeil à nos semaines en métro –  on ne désespère pas et on fait preuve de patience ! #Mercidebienvouloirpatienter