Étiquette : activité

J’ai testé pour vous… le paddle !

Vous le savez, pour vous trouver les meilleurs plans, je suis toujours prête à mouiller le maillot. En virée à St Malo, j’ai pris ma mission au mot et ai testé pour vous… le paddle!

What’SUP Paddle ?

Loin de moi l’idée de vouloir vous faire replonger dans les Wazza de votre jeunesse ! Le SUP n’est autre que l’acronyme de Stand-Up Paddle plus communément appelé Paddle. Cette activité nautique qui a la côte (désolée, elle était trop facile) se pratique debout, sur une planche plus longue et large que sa cousine le surf, et surtout bien plus stable.

Très abordable pour les débutants (à mon grand dam, j’avais déjà préparé mon super jeu de mot « paddl-er dans la semoule ») et plaisant pour tous les niveaux, le paddle permet de se déplacer aisément sur l’eau. Avec sa grande maniabilité, c’est un excellent moyen de naviguer en rivière mais aussi le long du littoral marin.

En séjour à St Malo, l’occasion était donc toute trouvée pour enfin m’y essayer !

Plancher sur mon sujet

C’est aux côtés d’Endel, malouin de souche et marin passionné, que j’ai eu le plaisir de m’initier au paddle. Sur le pont des bateaux de compétition l’hiver et toujours près de sa cabine « Loc Malouine » l’été, on pourrait croire que l’expression « comme un poisson dans l’eau » a été inventée pour lui.

L’introduction débute sur la jetée : Endel explique comment s’appellent les différents éléments du paddle (la pagaie, la « leash ») et surtout, comment bien se positionner pour pouvoir naviguer sereinement.

Une fois sur l’eau, Endel corrige ma posture pour que je sois la plus à l’aise possible, et que surtout la rame m’aide à avancer et à profiter des effets du courant. Contrairement au surf qui nécessite d’avoir des vagues, le paddle permet de naviguer très facilement, quelles que soit la houle.  

Deux points sont à retenir :

  • Pour naviguer facilement, il faut mettre la main en haut de la pagaie et bien l’enfoncer dans l’eau
  • La posture sur la planche est essentielle : pieds écartés, genoux fléchis, dos droit : dans cette position, l’équilibre est assuré !

Endel profite de la balade pour me raconter un peu l’histoire de la baie de St Malo, cité corsaire convoitée et tournée depuis toujours vers la mer. On se rend aisément jusqu’au rocher où se trouve la tombe de Chateaubriand, rendant envieux les piétons restés sur la plage, qui devront quant à eux attendre que la marée ne baisse pour y accéder.

Si vous êtes familier du blog, ma réputation de Pierre Richard me précède et vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que… J’ai bien entendu fait une admirable chute. Si mon brushing en a souffert, il a été bien seul : protégée par ma combi, je n’ai même pas senti la fraîcheur des eaux malouines.

Cerise sur le gâteau, le paddle est une activité très complète d’un point de vue sportif : la sangle abdominale, le dos et les cuisses sont fortement sollicités pour maintenir l’équilibre, les bras travaillent quant à eux grâce à la pagaie. Prétexte idéal pour aller découvrir toutes les adresses gourmandes de St Malo (et elles sont nombreuses). Si vous êtes sympa, Endel vous en révèlera peut-être quelques-unes !

Prêts à vous jeter à l’eau ?

Infos pratiques :

  • Loc Malouine, 2 place du Guet, 35400 Saint-Malo
  • 7 j/7 de 14h à 18h selon les conditions météo – de mai à octobre.
  • Location de Paddles et cours privés, en individuel ou groupe (paddles XXL disponibles). Sur réservation au 06 11 60 19 30.
  • Comptez 60€ le cours privé d’1h et 15€ la location « sèche » d’un paddle.

Un grand merci à Endel et aux équipes de tourisme Haute Bretagne pour cette découverte !

J’ai testé pour vous… Wecandoo !

Wecandoo

En manque de créativité ? Oubliez le collier de nouilles ! Pour mettre la main à la pâte, rien de tel qu’apprendre aux côtés des meilleurs ! C’est le futé concept de Wecandoo, la start-up qui vous met en relation avec des artisans passionnés prêts à vous faire découvrir leur savoir-faire et leur atelier. Bijouterie, poterie, torréfaction, brasserie, maroquinerie : les seules limites sont celles de votre imagination ! Explications.

Wecandoo repose sur un principe simple : pour découvrir et s’initier à un savoir faire, rien de tel qu’apprendre aux côtés des meilleurs, les artisans ! Et si la force de ce concept en est son évidence, la suite est elle aussi d’une grande facilité. L’inscription est en effet très intuitive :  les ateliers sont classés par catégories : mode, maison, atypique, autant de clefs d’entrées pour découvrir les activités proposées par plus de 50 artisans à Paris et à Lyon. En survolant les vignettes, on découvre les informations essentielles relatives à l’atelier : son prix, sa durée ainsi que le nombre de participants par session. Un nombre qui ne dépasse d’ailleurs rarement les 6 participants, garantie d’un vrai suivi et d’un atelier personnalisé.

Quand je me décide à mettre la main à la pâte, je suis quelque peu terre à terre : pour moi, la découverte d’un atelier Wecandoo passera par du concret.  Je veux toucher, modeler, sculpter ; c’est donc tout naturellement que je me porte vers l’atelier céramique proposé par Aurélie Dorard. L’idée ? Se lancer dans la confection d’un set à café, lors d’une soirée dans son atelier.

Le site indique qu’aucun prérequis n’est nécessaire : ça tombe bien, je n’en ai pas et ma dernière expérience de modelage remonte à la maternelle. Mais Aurélie nous met de suite à l’aise. Elle nous fait dans un premier temps découvrir son atelier. Niché au fond d’une petite cours, il déborde de poteries en tout genre et dispose d’un four, essentiel pour les cuissons à hautes températures que nécessite le travail de la terre. Après quelques explications sur les différentes étapes, du modelage à l’émaillage, elle nous laisse choisir nos terres : grès, porcelaine, nous avons l’embarras du choix !

Une fois notre boule de terre devant nous vient le temps du modelage : on pétrit la boule entre nos mains et on commence par lui donner une forme approchant le volume final. Nous prenons bien en compte le fait que la cuisson implique une réduction de la terre : il est important de s’en rappeler sans quoi notre service à café risque de ressembler à une dinette. Le moment est convivial : on partage avis et conseils entre participantes. Finalement, mon projet évolue en cours de route : je suis plus branchée succulentes et cactus que café, et transforme donc ma tasse … en pot de fleurs ! Aurélie, attentive, est là pour nous guider : elle veut que notre céramique soit fidèle à notre envie, car le principe de Wecandoo est bien celui d’apprendre… mais aussi de repartir avec sa création.

Le bilan ? Un excellent moment ! Il me faudra encore un peu de pratique avant de pouvoir modeler avec adresse, mais cet atelier a été une vraie découverte de la céramique, un apprentissage de sa pratique mais surtout une vraie parenthèse. Une idée cadeau idéale à faire entre ami(e)s, avec sa famille… ou à garder jalousement pour un moment rien qu’à soi !

Les actualités de Wecandoo et d’Aurélie

Wecandoo

Wecandoo développe toujours plus son offre d’ateliers et poursuit en ce moment même une campagne de crowdfunding pour intégrer de nouveaux « métiers » à découvrir, se développer dans d’autres villes et ouvrir un espace à Paris pour créer des rencontres entre grand public et artisans.

Les contributions sont ouvertes à partir de 5€ (soit même pas le prix d’un verre à Paris), et les contre-parties donnent envie : pour quelques dizaines d’euros, vous pourrez repartir avec des produits et ateliers des artisans partenaires !

Aurélie Dorard

Outre les ateliers qu’elle anime pour enseigner la céramique, Aurélie développe également ses collections et se rend sur de nombreux évènements pour vendre ses créations. Vous pouvez suivre son actualité sur son site et via la page Facebook de son atelier.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer