Postcard from Aveyron

Après une édition l’an dernier à St Malo, le salon des blogueurs de voyage est de retour cette année en Occitanie, à Millau ! L’occasion de passer quelques jours au vert et de découvrir une magnifique région. C’est parti pour une nouvelle postcard from… AVEYRON !

Le point Météo

En ce mois d’avril, le temps est au beau fixe en Aveyron, et ce n’est pas pour me déplaire ! La région se prête particulièrement bien aux activités « en plein air » et le climat estival dès le printemps rend les sorties encore plus agréables. Bijou vert entre Toulouse, Clermont Ferrand et Montpellier, le département fait le bonheur des amateurs de balades, de randonnées et de grands paysages.  Méfiez vous, cependant, en altitude, les nuits peuvent être fraîches.

S’il se met à pleuvoir, nulle crainte à avoir ; il y a toujours de quoi faire en intérieur en Aveyron. Le Viaduc de Millau, les villages de caractères, les musées et cité médiévales sont prêts à vous recevoir ; tout comme les restaurants qui vous réchaufferont d’assiettes pleines d’aligot.

Viaduc de Millau

Food Porn

Le rythme des locaux c’est Rando, Aligot, Dodo. Et si je ne veux pas ajouter à cet adage la nouvelle rime « kilos », il va falloir que je les use moi aussi mes godillots ! Vous l’aurez compris, la gourmandise est de mise en Aveyron et il est impossible de sortir de table sans avoir le ventre (vraiment vraiment) plein. L’hospitalité des Aveyronnais n’a d’égale que la générosité des portions qu’ils vous servent et les pièces de viande de boeuf, de veau, d’agneau ou de canard se conjuguent avec des variations de « garniture « au fromage, comme la truffade et l’aligot, qui pourraient à elles seules constituer des plats complets. Je suis venue, j’ai vu… je suis repue.

Boeuf d'Aubrac - Aveyron

Going Wild

Instant Crazy Cat-Cow-Goat Animals Lady : en Aveyron, le nombre de vaches, de chèvres et de moutons dépasse celui de la population ! Il y aurait en 2018 plus d’un million d’ovins et près de 500 000 bovins pour « simplement » 280 000 habitants. Choyés, adorés et soignés, les bêtes aveyronnaises font le bonheur de leurs éleveurs et des visiteurs de passage. Les nombreux bois et forêts d’Aveyron sont aussi l’habitat de chevreuils, sangliers, renards ou cerfs, dont il est fréquent d’entendre le brame au moment des périodes d’accouplement. Wild Wild Ouech.

Vaches d'Aveyron et du Ségala

De toutes les manières, c’est le WAT que je préfère !  

Mais quel titre « WAT » The Fuck ! Je m’explique : ma découverte de l’Aveyron n’a pas été laissée au hasard : je m’y suis en effet rendue pour le WAT18, ou 5ème édition du salon des blogueurs de voyage, un rendez-vous annuel de blogueurs et professionnels du tourisme. Depuis 2014, Xavier et Florence, couple de passionnés et travailleurs acharnés, organisent chaque année sur quelques jours ce salon un peu à part où s’enchaînent découvertes touristiques, « speed-meetings » et networkings et conférences autour du tourisme et du digital.

  • WAT c’est en fait l’acronyme de « We Are Travel« , car le dénominateur commun de tous les acteurs de ce salon est bien le voyage. Offices de tourisme, régions, compagnies aériennes, agences de voyage… et blogueurs sont là pour échanger sur les destinations et leurs richesses.
  • Pour cette nouvelle édition, avant d’assister au salon, les blogueurs ont eu le plaisir de participer à des « blogs trips » entièrement pris en charge par les offices de tourisme locaux pour découvrir les nombreuses facettes de la région. Caves de roquefort, canoë, escalade, parapente ou bien encore visites de sites historiques et rencontres avec des éleveurs, le programme a été riche pour notre plus grand bonheur.
  • Le WAT c’est aussi beaucoup de rencontres ! J’ai eu le plaisir pour ma part de découvrir le Ségala en compagnie de blogueurs plus cools les uns que les autres : Seniors en vadrouille, aka Bernard et Solange, bien décidés à profiter de leur retraite pour parcourir le monde, Péripléties, un couple de photographes-journalistes qui revenaient d’un tour d’Europe en camping car, et Méni, du blog Lifestyle of an Indigene, gravure de mode aussi à l’aise à la ville que dans les vallées aveyronnaises. Un melting pot rapidement devenu melting potes et formidablement orchestré par Julie, de l’office de tourisme du Ségala, que je ne remercierai jamais assez pour son incroyable accueil.

Strawberryblonde & Goat

Allez, je vous laisse, mon date m’attend et je sens que si je le fais un peu trop patienter, il ira voir si l’herbe est plus verte chez la voisine. Mais soyez sûrs de revoir très vite par ici un article avec les choses à faire dans cette merveilleuse région qu’est l’Aveyron !

D’ici là, n’hésitez pas à aller faire un tour sur les blogs des copains, du WAT et sur les sites de la Région Aveyron et du Ségala !