meteopodo - météo destination

« Et alors, tes vacances, il a fait quel temps? » Je ne vous apprends rien en vous disant qu’au-delà d’être la star du « small talk », la météo est un sujet sérieux et… crucial en matière de voyage ! Qu’à cela ne tienne, Opodo et Météo France s’associent pour lancer Meteopodo, la plateforme qui vous permet de choisir votre destination en fonction de sa météo.

Bon cette année, on ne pourra pas dire qu’on a manqué de soleil. Mais si la canicule et les températures au-dessus de la moyenne nous font oublier le rythme des saisons, je vous préviens tout de suite : WINTER IS COMING ! Et on sera bien content, quand il sera là, de nous souvenir qu’une plateforme a vu le jour pour nous permettre de choisir notre destination de voyage en fonction de son ensoleillement.

Capture d’écran 2018-08-23 à 22.20.21

Meteopodo ressemble à toute autre plateforme de voyagiste : on y entre notre ville de départ, nos dates… Mais le bouton de validation nous rappelle que l’on recherche avant tout le soleil ! S’affiche ensuite une carte avec les destinations recommandées. A sa gauche, différents filtres sont à moduler comme le niveau d’ensoleillement souhaité. Températures attendues, précipitations ou encore intensité du vent sont autant de critères pour espérer mettre toutes les cartes de son côté niveau météo. Une fois notre sélection affinée, il suffit de cliquer sur « voir les vols » pour poursuivre sa réservation.

Le site propose également pour les indécis des articles sur les « tops » destinations pour un mois, et des offres spéciales « last minutes »… avec des données météo certainement plus fiables dans ce cas.

Une initiative originale qui trouvera sans doute son public, mais qui reste malgré tout à prendre comme une tendance… Et si l’on jette un oeil aux conditions de vente du site, il est bien stipulé que les sociétés ne s’engagent pas à garantir les conditions météo annoncées : c’eut été pour le moins audacieux ! 😉

Petit bonus ! Si la question du lien entre tourisme et météo vous intéresse, n’hésitez pas à lire cette étude de Susanne Becken. La chercheuse, spécialiste du tourisme, analyse très bien le phénomène.