Étiquette : Boxe

10 faits insolites sur la Thaïlande

Thaïlande

Destination touristique de premier ordre, la Thaïlande est célèbre pour sa culture, ses paysages, ses plages, sa gastronomie sans oublier ses massages ! Mais saviez-vous par exemple que l’Elephant Polo est un sport national, ou que c’est aux Thaïlandais que l’on doit le Red Bull ? Découvrez 10 faits insolites sur le pays du sourire !

1 – Retour vers le futur

En Thaïlande, deux calendriers coexistent : le grégorien, depuis 1940, et le calendrier bouddhique. Ce dernier a pour date référente l’année du parinivarna (« extinction complète ») de Bouddha, et débute 543 ans avant notre ère. On se trouve donc aujourd’hui en Thaïlande à la fois en 2017 et en… 2560 ! Magique !

2 – Esprit de synthèse

Le nom de Bangkok n’est jamais utilisé par les Thaï, qui désignent la capitale par le nom de Krung Thep, ou Krung Thep Mahanakon, un mélange de pali et de sanscrit. Mais ce nom est incomplet, la ville portant en effet le plus long nom du monde… et certainement pas le plus simple ! Prenez votre souffle, vous êtes prêts ?

Krungthepmahanakhon Amonrattanakosin Mahintharayutthaya Mahadilokphop Noppharatratchathaniburirom Udomratchaniwetmahasathan Amonphimanawatansathit Sakkathattiyawitsanukamprasit. 

Ou « Ville des anges, grande capitale immortelle où demeure le Bouddha d’Emeraude, ville invincible dédiée au dieu Indra, grande capitale du monde ornée de neuf pierres précieuses, remplie de joie, dotée de vastes palais royaux célestes où résident les anges réincarnés, bâtie sous les ordres d’Indra et réalisée par la magie de Vishvakarma. Paris, ville lumière, peut aller se rhabiller.

3 – C’est (pas toujours) le pied

Le pied fait l’objet de nombreuses croyances dans la culture thaï. Ainsi, sur les 32 caractéristiques physiques attribuées à un Bouddha telles que définies par Phra Suttantapidok, sept concernent les pieds ! A l’exception de ceux de Bouddha, les pieds renvoient pour les Thaï à la partie en contact avec le sol et les saletés, et donc aussi bien littéralement qu’au figuré, à la partie basse du corps. Il est très mal perçu de les pointer vers quelqu’un ou de toucher quelqu’un avec. Une loi interdit même de marcher sur un billet : le roi figurant sur la monnaie nationale, piétiner un billet tomber au sol serait un crime de lèse-majesté !

4 – Oh, qu’il est affreux !

Quand on rencontre pour la première fois un nouveau né, il est plutôt d’usage d’accompagner nos félicitations d’un mielleux « Oh mais qu’il est mignon ! « . Et bien, en Thaïlande, abstenez vous ! Vanter la beauté d’un bébé (« naa rak » : il est mignon) pourrait lui attirer les mauvais esprits. Dites donc bien aux heureux parents combien leur rejeton est mochenaa kliat »), grâce à vous, la fortune lui sourira certainement !

(NDLR : un petit bonus vidéo sur le sujet des bébés)

5 – Quand la politique se met à table

Le Pad Thaï est exclusivement composé de produits locaux : nouilles de riz sautées et parfumées au tamarin, au sucre de palme et à la sauce de poisson. Sa cuisine a été fortement encouragée (pour ne pas dire imposée) par le gouvernement thaïlandais, au milieu des années 30, à une période de fortes tensions entre la Chine et la Thaïlande. Une touche de nationalisme derrière ce plat devenu national dont on retient surtout aujourd’hui… que c’est un régal !

6 – Flower Power

La Thaïlande compte près de 1100 espèces d’orchidées ! C’est un des symboles du pays, et une des fleurs les plus répandues, en culture ou à l’état sauvage. Premier pays exportateur d’orchidées, la Thaïlande en compte également beaucoup sur son marché national : les marchés à fleurs sont courants et très animés, à l’image du Flower Market de Bangkok, ouvert tous les jours, 24h sur 24.

7 – Elefan Club !

Au même titre que la flore, la faune thaïlandaise compte parmi les plus riches de la planète : 10% des espèces animales du globe y auraient élu résidence. Parmi elles, bien sûr, l’Eléphant d’Asie ! L’espèce est malheureusement en danger et il ne reste plus que quelques milliers d’individus sur une population estimée à 100 000 éléphants il y a un siècle. Symbole du pays, l’Eléphant est également la star d’un sport national pour le moins surprenant : l’Elephant polo. Une fédération encadre strictement les règles de ce sport et s’assure du respect du bien-être animal. Une donnée plus qu’essentielle quand on sait que les mauvais traitements sont malheureusement trop fréquents et que tout comme le tigre et bon nombre d’animaux sauvages, l’éléphant est une victime des dérives du tourisme de masse en Thaïlande.

8 – Krating Daeng donne des ailes !

Krating Daeng, ou buffle rouge, est le nom de la boisson énergisante qui a donné naissance au Red Bull ! L’Autrichien Dietrich Mateschitz découvre en 1984 cette boisson dont raffolent les routiers et chauffeurs de taxis thaïlandais qui l’utilisent pour rester éveillés. Il décide de lui offrir un destin international… en adaptant toutefois un peu la recette : la boisson européenne est gazeuse et contient moins de sucre et de caféine que sa cousine thaïlandaise. Témoin de son histoire avec le pays, la marque aux deux taureaux est souvent représentée sur les vêtements en Thaïlande… comme par exemple sur les shorts de boxe thaï.

9 – Rockick Boxing !

La Muay Thai, ou boxe thaï, est souvent désignée comme l’art des « 8 limbs » ou 8 « membres ». Oubliez tout de suite l’idée selon laquelle les boxeurs thaï seraient des mutants tout droit sortis de l’école du Professeur Xavier, ayant deux bras et deux jambes en plus de la moyenne. La discipline a en effet hérité de ce nom car – contrairement à d’autres types de boxes – ici, coups de poings, de coude, de genoux et de pieds sont autorisés. Comme pour les massages thaï, tout le corps est utilisé !

(Petit plaisir spécial Muay Thaï: revoir Jean-Claude Van Damme – et apprécier les bruitages et la bande son très « années 80 »- dans le combat final de Kickboxer)

10 – Générique royal

Pour filer l’anecdote cinématographique, petit détour par les salles obscures en Thaïlande pour ce dernier des 10 faits insolites ! Les Thaïs connaissent en effet d’autres rituels que d’acheter du popcorn avant une séance de cinéma : l’hymne royal est en effet joué avant chaque projection. Elle s’accompagne d’un petit clip présentant le roi dans l’exercice de ses fonctions. A sa diffusion, les spectateurs – Thaïs comme étrangers – se lèvent tous pour exprimer leur gratitude et rendre hommage au Monarque et à sa famille.

L’agenda de la semaine

l'agenda de la semaine

Les vacances terminées, ça y est, c’est la rentrée. Et comme à son habitude, elle s’annonce sportive. Tennis, boxe, course en nage libre… sortez vos agendas, cette semaine, il va y avoir du sport !

Lundi 28 août

Chante, chante, danse, et mets tes baskets, chouette, c’est sympa tu verras…

Bon, à part l’immense plaisir de pouvoir vous coller cette chanson des Forbans dans la tête, quel est mon propos pour ce début de semaine ? Et bien, de proposer une petite remise en forme « running » ! Enfilez vos chaussures de sport et profitez des longues journées et des parcs et jardins encore ouverts tard pour un footing de rentrée. En plus de faire du bien à votre corps, vous pourrez également oeuvrer par ce biais à faire parler du sport au féminin : connectez votre app sportive à Running Heroes pour cumuler les kilomètres au profit de la fondation Alice Milliat. Cette sportive passionnée, militante engagée, a longtemps combattu pour la promotion et la reconnaissance de la pratique sportive féminine. Une figure à saluer !

Mardi 29 août

Battre le fer tant qu’il est chaud

Vous avez suivi le combat du siècle et rêvez depuis de monter sur le ring ? Qu’à cela ne tienne ! Découvrez en cette rentrée la boxe anglaise au Battling Club Paris et essayez vous à cette discipline qualifiée de nobel art. Le plus du club ?  La séance d’essai ne coûte que 15€, un prix séduisant pour ceux qui – contrairement à Mayweather,  qui a remporté la coquette somme de 250 millions de dollars pour sa victoire – abordent la rentrée avec un budget serré.

  • Battling Club Paris, 13 rue de la Grange aux Belles 75010 Paris
  • Séances d’initiation à la boxe anglaise les lundi (18h et 20h) , mardi (19h) et jeudi (19h)
  • 15€ la séance découverte (déductible d’une formule d’abonnement)

Mercredi 30 août

Splash Out ! 

David Hockney a toujours eu un intérêt marqué pour les piscines. Et avec les 35 degrés qui s’annoncent cette semaine, on ne peut que le comprendre. Pour éviter le coup de chaud, et s’offrir un plongeon artistique, cap sur le Centre Pompidou et son exposition consacrée au peintre britannique, maestro de l’hyperréalisme.

  • Exposition David Hockney
  • Jusqu’au 23 octobre, de 11h à 21h ou de 11h à 23h
  • Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, 75004 Paris

Jeudi 31 août

Prendre la balle au bond

Le championnat européen de basket masculin démarre ce jeudi avec notamment une rencontre France-Finlande ! Deux choix s’offrent à vous : vous envoler en last minute pour Helsinki afin d’admirer de plus près les 2m13 de Laurie Markkaneni ou… vous rendre au bar Aux Sports, pour éviter le jetlag et profiter d’une bière fraîche. Il paraîtrait qu’en plus ce bar soit un repère de fans du Stade Rennais : je ne peux que le recommander (Roazhon Celtic Kop !!!).

Vendredi 1er septembre

Puissance 3  

Pour ne pas risquer le surentraînement, on laisse notre corps au repos en cette fin de semaine… et on sort admirer les prouesses des autres ! Trois expos au choix pour ce vendredi « arty » :  « 1924, Paris accueille l’univers Olympique », où redécouvrir en images l’ambiance des Jeux Olympiques dans l’entre-deux guerres, « Athlètes », du pochoiriste C215 qui présente à la marie du 13ème des portraits de sportifs emblématiques sur des objets leur ayant appartenus ou encore les superbes expositions de la Galerie Jean-Denis Walter, ex-Directeur photo et rédacteur en chef de L’Equipe magazine.

Samedi 2 septembre

Vigo d’air pur et d’eau fraîche

Un Jean peut en cacher un autre. Pour sa réouverture après un break aoûtien, la Cinémathèque met à l’honneur Jean Vigo, cinéaste « mordant » du début du 20ème. A découvrir notamment, son documentaire « La Natation par Jean Taris, Champion de France « , consacré à l’un des plus grands nageurs d’avant-guerre. Un documentaire court – 9 minutes seulement – mais déjà révélateur du caractère précurseur de la réalisation de Vigo :  on retrouvera notamment sa technique de prise de vues sous-marines trois ans plus tard dans son seul et unique long-métrage, l’Atalante.

Dimanche 3 septembre

Pif, Paf, Plouf ! 

Voir Jean Taris à l’oeuvre vous a donné des envies de compétition ? Ca tombe bien : le Bassin de la Villette, dont les canaux sont ouverts à la baignade depuis la mi-juillet, accueille pour la deuxième année consécutive La Fluctuat, course en eau libre. 450 nageurs s’étaient illustrés l’an dernier dans le bassin aux cotés de sportifs renommés. Cette année, Aurélie Muller (Championne du Monde 10 km et relais), Marc Antoine Olivier (Champion du Monde 5 km et relais) Océane Cassignol (Championne du Monde en relais) et David Aubry (6ème du 10 km aux Mondiaux) seront également présents pour soutenir la fédération de natation et la candidature de Paris 2024. On vous l’avait dit, pour cette rentrée, il va falloir mouiller le maillot !