Constance
De la France, elle a le sourire charmant, l’accent charmeur et de grands yeux de biche. Mais Constance est aussi une vraie berlinoise. Tombée amoureuse de la capitale allemande, elle s’y est installée il y a six ans… et ne l’a plus jamais quittée.  Suivez ses conseils pour pouvoir vous aussi affirmer “Ich bin ein Berliner” *.

Un restaurant ?

La Ständige Vertretung

Ambiance conviviale et cuisine très allemande : la Ständige Vertretung est une institution ! A noter tout de même, ce n’est pas l’adresse qu’il vous faut si vous êtes à la recherche d’une cuisine raffinée…

Un café ?

Ora

J’adore cette ancienne pharmacie transformée en café/bar ! On y va pour le charme de l’endroit et pour son pain et ses viennoiseries maison.

  • Adresse : Oranienpl. 14, 10999 Berlin
  • Tous les jours : 09:30 – 01:00
  • Facebook / Site

Une adresse “shopping” ?

Berliner Troedel Markt

Le marché aux puces qui se tient sur la rue du 17 juin le samedi et le dimanche. On y trouve des bijoux 70s, des petits objets, des barbours et des trenchs Burberry de seconde main, et le tout à des prix tout à fait abordables.

  • Adresse : Straße des 17. Juni, 10623 Berlin (S-Bhf Tiergarten)
  • Sam-Dim : 10:00 – 17:00
  • Site

Un lieu où sortir ?

Kantine Kohlmann

Le bar de la Kantine Kohlmann pour ses très bons cocktails et son coin cheminée en hiver !

  • Adresse : Skalitzer Str. 64, 10997 Berlin
  • Lun-Sam 18:00-00:00 / Dim 17:00-00:00
  • +49 30 85611133
  • Site

Ton adresse coup de coeur?

Gasthaus Figl

Un lieu unique en son genre ! On s’y rend entre amis pour une partie de Kegeln (l’ancêtre du bowling) dans le sous-sol (à réserver) et pour manger de très bonnes pizzas. A découvrir !

* Nota Bene : Si vous voulez passer pour un vrai Berlinois, en fait… ne dites surtout pas “Ich bin ein Berliner”. La formule très connue tirée d’un discours tenu par le président américain John Fitzgerald Kennedy en 1963 a en effet pour traduction littérale : je suis un “Berliner”… nom d’un beignet local (miam) et non d’un habitant de la ville (il aurait fallu dire “Ich bin Berliner”). Sauf si bien sûr après un séjour à enchaîner CurryWurst et bières locales, vous vous sentés l’âme d’un beignet (re-miam).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.