Catégorie : Paris

Dernier jour pour l’exposition Kate Barry à la Galerie Cinéma

Catherine Deneuve - Actrices (c) Kate Barry - Galerie Cinéma / Anne-Dominique Toussaint
Catherine Deneuve – Actrices (c) Kate Barry – Galerie Cinéma / Anne-Dominique Toussaint

Réjouissez-vous, nous sommes vendredi, et avec un peu de chance, vous pourrez même quitter le bureau un peu plus tôt. Idéal pour vous rendre, pour son dernier jour, à l’expo-vente que dédie la Galerie Cinéma à la regrettée Kate Barry. Une sélection d’oeuvres choisies par son fils, à découvrir ou redécouvrir ce 18 mars lors du décrochage de l’exposition.

Kate Barry. Disparue il y a déjà deux ans, la talentueuse photographe, fille de Jane Birkin et John Barry, a laissé derrière elle de nombreuses séries et photos inédites. La Galerie Cinéma, dont elle avait assuré l’ouverture avec une rétrospective en 2013, propose depuis février une exposition en son hommage.

Sobrement intitulée Photographies, l’exposition regroupe des clichés inédits, sélectionnés par son fils, Roman de Kermadec. Les « Gueules de Rungis » y côtoient des natures mortes et les très poétiques tirages de sa série Wild Grass. On redécouvre également de nombreuses photos issues de sa série Actrices, portraits en noir et blanc de comédiennes comme Sofia Coppola, Monica Bellucci ou encore sa soeur, Charlotte Gainsbourg.

Un hommage simple et vibrant à l’oeuvre de Kate Barry : à ne pas manquer !

Photographies, de Kate Barry

Galerie Cinéma – Anne-Dominique Toussaint
26 rue Saint-Claude, 75003 Paris
Décrochage le vendredi 18 mars
Entrée Libre, 11h-19h

Les photographies de la Galerie Cinéma sont proposées à la vente ; tarifs et renseignements à retrouver sur place.

Les bonnes adresses de Nirina à Paris

 Nirina

Paris est une fête : restaurants, concerts, expos, Nirina prend au pied de la lettre les paroles d’Hemingway et profite chaque jour de la trépidante vie parisienne. Elle révèle aujourd’hui 5 de ses adresses préférées : suivez les conseils de cette parisienne chevronnée !

Un restaurant ?

Le Mandoobar

Si vous êtes fous de raviolis coréens (et même si vous ne l’êtes pas), je vous conseille vivement ce restaurant. D’abord pour le lieu : épuré, hyper chaleureux, avec son comptoir en U et le chef (petit hipster coréen) qui tranche devant vous son tartare de bœuf mariné avec beaucoup d’amour. Et puis – et surtout – pour la cuisine : les raviolis sont incroyables (il y en a environ de cinq sortes). Et je ne parle pas du tartare de thon, de la salade de soja et de la petite bière coréenne pour accompagner le tout. Bref : que-du-bonheur !

Un café ?

Café Lomi

Le Café Lomi est une adresse très sympa de la rue Marcadet. Dans un cadre « industriel » et cosy comme il faut, vous pourrez tester leur super (super) brunch. Ils proposent aussi une carte bien fournie de cafés du monde entier, et des pâtisseries/desserts à gogo. Mention spéciale pour les serveurs, si souriants.

Une adresse « shopping » ?

The Conran Shop

Ça coûte cher, mais c’est un vrai plaisir de se balader dans les allées de ce magasin de folie. Et si, par bonheur, vous pouvez y acheter un petit quelque chose : foncez ! Mobiliers design, meubles de créateurs, livres de graphisme et illustrations, papeterie (de luxe, aha), cadeaux… Tout est dingue.

Un lieu de culture ?

 

La Grande Halle de La Villette / Le Trabendo

Je crois que ce sont mes deux lieux culturels préférés de Paris. Concerts, expositions ou autre manifestations culturelles : tout me plait là-bas. TOUT !

Ton adresse coup de coeur?

 

Hôtel Particulier Montmartre

Petit lieu fifou de Paris ! Sur la butte, caché derrière un portail qu’on voit à peine rue Juno : bienvenue à l’Hôtel Particulier. Sonnez au portail et un grand monsieur (oui, grand) viendra vous chercher et vous conduira dans une petite ruelle privée… Et pouf : vous voilà arrivés. Parfait pour boire un petit verre à deux ou entre potes, surtout l’été, pour profiter du magnifique jardin.

Frissonnez de plaisir au Manoir de Paris !

Manoir de Paris

Si Paris mérite à juste titre son statut de Ville Lumière, elle n’en a pas moins sa part d’ombre. Découvrez là au travers du parcours terrifiant des légendes parisiennes au Manoir de Paris ! Vous craignez de vous retrouver dans un train fantôme où décors en carton pâte et comédiens grimés n’effraieraient même pas votre nièce de 5 ans? Rassurez-vous, l’équipe d’Adil Houti est passée maître dans l’art de la surprise et parviendra à faire hurler les plus téméraires d’entre vous.

L’histoire ?

Adil Houti, passionné d’horreur et d’ores et déjà fier « papa » de deux maisons hantées aux Etats-Unis, décide en 2009 de se lancer dans une nouvelle aventure à Paris. Plus de deux ans de travaux sont nécessaires pour transformer les anciens magasins des Faïenceries Boulenger en un manoir hanté, faisant la part belle aux légendes et superstitions parisiennes. Et le résultat vaut le détour : derrière la magnifique façade (classée au titre de bâtiment historique), se cache en effet une attraction 100% frissons. Lancé en 2011, le Manoir de Paris s’est doté en 2013 d’un tout nouveau spectacle : l’Asylum, un étage entièrement consacré au « traitement » de cas cliniques… très lourds !

Le concept

Mosaïque ManoirUn peu d’attente dans le hall permet aux visiteurs de découvrir le cadre incroyable de cet ancien entrepôt, aux nombreuses céramiques. Et tant mieux, car dès que débute le circuit, l’obscurité est de rigueur. Le silence aussi d’ailleurs, mais difficile de le respecter quand à peine quelques mètres faits, un premier comédien nous accueille… d’un effrayant hurlement. C’est parti pour plus d’une heure de cris, de rires et de peur : très bien orchestré, le spectacle amène les petits groupes de visiteurs – les départs se font par groupes de 6 à 8 personnes pour améliorer l’expérience et son interactivité – d’une pièce à l’autre, d’une légende à l’autre, et … d’un monstre à l’autre. Décors soignés et comédiens véritablement possédés, on rentre très vite dans le jeu et on se laisse transporter dans les plus sombres histoires de la ville de Paris. Une bonne chose car au moment de réserver nos tickets, le prix nous avait quelque peu glacés d’effroi : 25€ pour le parcours sur trois étages. Un prix qu’on comprend mieux après avoir parcouru les 3 étages et rencontré plus d’une trentaine de comédiens.

Infos Pratiques

Le Manoir de Paris, 18 rue de Paradis, 75010 PARIS
(M) Gare de l’Est – Strasbourg St Denis
Ouvert le vendredi en nocturne (18 à 22h) et les week-ends de 15 à 19h

Tarifs :
– Ticket Le Manoir de Paris + Asylum = 25€
– Tarif réduit -16ans = 20€
– Coupe-file = 35€

De nombreux spectacles spéciaux sont proposés tout au long de l’année : n’hésitez pas à suivre l’actualité du Manoir pour découvrir les propositions exclusives pour Halloween, Noël.. ou encore la St-Valentin !

Pour suivre l’actualité du Manoir de Paris :
Le site
La page facebook

Second Square #5 : le Carreau du Temple à l’heure du « DIY » !

Second Square

Pour la 5ème édition de « Second Square », le Carreau du Temple invite les Parisiens les 27 et 28 février à devenir, le temps d’un week-end, de véritables « makers ». Le rendez-vous n’échappe en effet pas à la tendance du  » Do It Yourself  » – DIY pour les intimes –  et propose aux visiteurs de tout âge de découvrir, en un tour de main, comment devenir maîtres du fait maison.

Upcycling, do it yourself, fablab : cela ne vous dit rien ? C’est que vous n’êtes pas encore tombé dans la fantastique marmite du « fait main » où chaque objet, matière et idée se transforme en un formidable outil de réinvention et de créativité. Le Carreau du temple l’a bien compris et invite les inventeurs d’aujourd’hui durant tout le week-end à venir présenter leurs créations et à susciter, peut-être, de nouvelles vocations. Car derrière ce qui pourrait sembler être une mode se cache également une manière de penser différemment la consommation et le rapport à l’innovation.

Samedi et dimanche à partir de 13h, l’ancien marché couvert accueillera plus de 30 intervenants qui animeront ateliers, démonstrations et shows. Parmi eux, les P’tits Illuminés, spécialistes des expériences scientifiques, l’équipe du Repair Café de Pantin, qui redonne vie à vos objets hors d’usage ou encore la formidable Comtesse Jojo, experte du « leather upcycling »… mais également de l’impression 3D et de la découpe laser !

Comtesse Jojo collecte du cuir, sa matière de prédilection, auprès de maroquiniers parisiens et façonne de nombreuses pièces de maroquinerie qu’elle customise et rend uniques avec de petits éléments originaux, comme du plexi découpé et gravé au laser. Incubée au Faclab, laboratoire de fabrication rattaché à l’université de Cergy-Pontoise, elle s’est initiée aux dernières techniques en matière de création et s’appuie sur les nouvelles technologies pour proposer des objets esthétiques et fonctionnels. Ne manquez donc pas de faire un arrêt à son stand pour repartir avec votre petite pochette DIY !

Comtesse Jojo
(c) Comtesse Jojo

Infos pratiques :

  • Programme détaillé juste ici
  • Gratuit
  • De 13h à 19h
  • Carreau du Termple, 4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris

NB : Comtesse Jojo propose également des ateliers mensuels à la Recyclerie, inscrivez vous à sa newsletter pour en être informé ou surveillez l’agenda de la Recyclerie !

Les bonnes adresses de Valentine à Paris

Valentine

Photographe, rockeuse, jeune maman, Valentine partage sur le blog RockyGirl, ses nombreux projets et coups de coeur, pour le plus grand plaisir de ses amies et lectrices ! Coup de projecteur sur ses 5 adresses favorites à Paris.

Un restaurant ?

Le Black Dog

On croit, à tort, qu’il s’agit juste d’un bar rempli de métalleux : le Black dog fait aussi restaurant, l’ambiance y est cool et les repas pas chers et bien servis. Et c’est copieux : quand on commande du poulet pour 11€, ce sont deux belles escalopes qui nous sont servies. L’équipe propose également un défi plutôt fun : pour les anniversaires, 1kg de viande est offert à l’heureux élu… à condition qu’il parvienne à engloutir le tout, sans se faire aider !

Un café ?

Cream

Nouveau venu dans la rue de Belleville, le café Cream – bobo à mort – vous accueille avec une musique planante et de délicieuses pâtisseries.

Une adresse « shopping » ?

Mu Labels

Mu Labels, une adresse de coréens avec des vêtements minimalistes qu’on ne verra pas ailleurs !

(NB : Valentine vous en dit plus sur cette adresse juste ici !)

Un lieu de culture ?

Le Musée des Arts Décoratifs

Un musée top, que j’apprécie particulièrement pour ses expos temporaires consacrées à la mode, souvent rapides et très intéressantes.

Ton adresse coup de coeur?

Tissus Reine

heu… le magasin Reine pour les tissus à Anvers.. ok je sors.

(NB : Ceux et celles qui la suivent comprendront facilement le trait de dérision : depuis la naissance de sa fille, Zoé, Valentine est en effet devenue une adepte du « Do It Yourself » et a découvert les joies de la couture. De petites pièces aux tenues complètes, elle ne s’arrête plus et écume les rayons du magasin Reine pour trouver de nouveau tissus !)

 

Retrouver Valentine :

Son Blog RockyGirl
Sa page Facebook
Son book photo 

 

Les bonnes adresses de Margaux à Paris

MargauxDe ses origines grecques et de ses multiples déménagements, Margaux a gardé le goût des voyages et une curiosité naturelle. Installée depuis plusieurs années à Paris, elle profite de ses nombreuses balades pour apprivoiser la ville et dénicher de bonnes adresses. Retrouvez 5 d’entres elles et découvrez le « Paris By Margaux« .

Un restaurant ?

Le Richer

Niché au coeur du quartier bruyant des Grands Boulevards, le Richer, derrière son apparence « hipster », cache en réalité un petit bijou pour les aficionados de bonne cuisine (et de bonne ambiance !). On y mange bien sans trouer son portefeuille – comptez entre 17 et 20€ pour un plat. Les serveurs ont même le sourire : que demande le peuple ?

  • Adresse : 2 rue Richer, 75009 Paris
  • Ouvert tous les jours : 12:00-14:30, 19:30-22:30, pas de réservation
  • Facebook : Le Richer

Un café ?

Marcel

Marcel est un petit café (peut-être une chaîne?), collé à la très jolie rue Villa Léandre en-dessous de Montmartre. Parfait pour prendre un Matcha Tea Latte après une bonne balade dans les pentes.

Une adresse « shopping » ?

Kilikio

Une adresse shopping culinaire bien de chez moi, avec des produits tout droit venu de petits producteurs grecs. Passez-y une tête et on vous offrira une dégustation d’huile d’olive dont vous ne vous remettrez pas !

Un lieu de culture ?

Le Lucernaire

Un centre d’art et d’essai qui propose des films, une librairie, un café, du théâtre… Ai-je besoin d’en dire plus ?

Ton adresse coup de coeur?

Le Bubar

Un petit bar sans enseigne, tenu par un habitué du quartier (célèbre pour sa barbe) avec une incroyable sélection de vins du monde entier (sauf de France?). L’ambiance est cosy : de vieux fauteuils, des caisses de vins qui jonchent le sol, et même des petits encas le long du bar pour les gourmands. En prime, les voisins qui passent une tête pour dire « Bonsoir », on adore l’idée. Par contre, cette adresse, il faut la garder secrète !

  • Adresse : 3 Rue des Tournelles, 75004, Paris
  • Ouvert tous les jours 19:00-02:00
  • Facebook : Le Bubar

MisterGoodBeer : de la bière pour pas cher !

bière

La technologie au service des économies, et ce, même les soirs de sorties ? Si l’équation vous semble impossible, c’est que vous n’êtes pas encore devenus adeptes de MisterGoodBeer ! L’application bien nommée s’est en effet donné pour objectif de référencer dans un périmètre proche de l’utilisateur tous les bars servant de la bière et d’identifier… le coût de la pinte la moins chère.

C’était une initiative attendue par de nombreux fêtards et étudiants fauchés. L’équipe de MisterGoodBeer s’est lancée dans l’aventure en 2012 et propose depuis quatre ans un site et une application permettant de trouver le demi le moins cher de Paris. Avec un outil de géolocalisation, une carte actualisée en temps réel vous indique par des pictos très clairs les bars se trouvant à proximité et le prix de leur pinte. Et pour peu que l’on n’ait pas un très bon sens de l’orientation ou qu’on ne veuille pas lancer de GPS, un itinéraire pour arriver jusqu’au bar vous sera même proposé.

Et la plateforme est collaborative : les utilisateurs peuvent ainsi ajouter de nouveaux lieux où trouver de la bière peu chère et contribuer à l’enrichissement du service. Initialement lancée à Paris – où le prix moyen de la pinte s’élève à 7,50€ contre 5,20€ en région – l’application est désormais disponible dans d’autres grandes villes françaises, comme Strasbourg, Bordeaux ou Lyon. De quoi rassurer les assoiffés !

Infos pratiques :

Les bonnes adresses d’Eléna à Paris

Eléna

Passionnée de voyages et de langues, Eléna vit la ville comme une aventure multiculturelle. De Belleville, où elle réside, à la Maison d’Europe et d’Orient, elle partage avec nous ses 5 bonnes adresses parisiennes!

Un restaurant ?

Le Fleuve Rouge / Chez Sommay
Deux restos thai excellents, de très bons assortiments et un service sympa !

Un café ?

 

La Fontaine d’Henri IV (aka « Chez Zoubir »)

Un petit café qui fait se sentir hors de Paris, dans un village ! A ne pas louper : le criterium sauvage, une course à vélo, monocycle ou cadis qui a lieu chaque année à l’automne.

(NB : la devanture indique fontaine d’HenrY IV, et la-dite fontaine, à deux pas du bar, HenrI IV, vous avez donc l’embarras du choix pour nommer ce fameux roi!) 

Une adresse « shopping » ?

K’Lbass – Boutique solidaire

De l’occasion, de la récup, des créations originales pour tous les goûts et un grand sourire des vendeuses en prime !

Un lieu de culture ?

La Maison d’Europe et d’Orient

Une librairie / théâtre / bar spécialisé dans la littérature (en particulier théâtrale) de l’Europe de l’Est (pris très largement, jusqu’en Asie Centrale). Des initiatives intéressantes sont organisées, comme le festival de contes en janvier 2016, ou celui sur les langues et la gastronomie à l’automne, où l’on s’initie à une langue tout en apprenant à cuisiner un plat typique.

Ton adresse coup de coeur?

 

Mundolingua

Un musée particulièrement intéressant et très bien conçu, pour les linguistes passionnés comme pour les curieux pas du tout polyglottes.

Où fêter le nouvel an chinois à Paris ?

Bonnes (2)

Xīnnián Kuài Lè (新年快乐) ! Les festivités du Nouvel An Chinois ont démarré hier dans le monde entier. Un moment clef pour la communauté asiatique : avec l’arrivée de la nouvelle lune, la Chèvre de bois cède sa place au Singe de feu et annonce deux semaines de réjouissances. Vous voulez prendre part à la fête? Découvrez où célébrer le nouvel an chinois à Paris !

 

Le nouvel an chinois dans le 13ème arrondissement

Premier bassin d’immigration chinoise de Paris, le 13ème arrondissement ne manque bien entendu pas à l’appel du nouvel an et propose un très riche programme. Une semaine entière dédiée à la découverte de la culture chinoise à travers des conférences, des projections ou encore une représentation exceptionnelle de l’opéra de Canton et le traditionnel défilé, véritable clou des cérémonies. Evénement incontournable du nouvel an, le défilé du 13ème arrondissement est le plus ancien et certainement le plus célèbre de Paris : depuis son inauguration au début des années 1980, il réunit plusieurs milliers de comédiens en costumes qui célèbrent la tradition chinoise devant une large assemblée – l’année dernière, l’événement a en effet rassemblé plus de 200 000 spectateurs. Prévu dimanche 14 à 13h00, il traversera les principales artères du « Chinatown » parisien, de l’avenue d’Ivry à celle de Choisy et animera le quartier au son de la musique et de nombreux pétards.

Cliquez ici pour les infos pratiques et détail de la programmation

NB : en raison de l’état d’urgence, le défilé est soumis à une autorisation préfectorale. Tenez vous informés sur la page facebook de l’événement.

 

Belleville, la chinoise (11ème, 19ème, 20ème arrondissements)

La cosmopolite Belleville vit également cette semaine à l’heure chinoise. Après un premier défilé hier pour le « Yuan Dan » – premier jour du premier mois… ou premier jour de l’année – le quartier s’animera de nouveau ce week-end. A quelques rues de là, la mairie du 11ème invite également à la fête et au partage en proposant mercredi une démonstration de danse – dont la célèbre danse du lion – et d’arts martiaux. Rendez-vous dès 16h30 sur le parvis de la mairie pour y admirer les prouesses d’apprentis Bruce Lee.

Infos pratiques :
Mercredi 10 février à partir de 16h30
Parvis de la Mairie du 11e – 12, place Léon Blum

 

Semaine chinoise dans le Marais 

Les 3ème et 4ème arrondissements sont également le lieu de nombreuses festivités. Une grande communauté asiatique y a élu domicile depuis la seconde guerre mondiale, et s’est spécialisée dans le commerce de gros et l’import de vêtements et d’accessoires. Les curieux pourront s’initier dans le Marais aux disciplines asiatiques que sont le Yoga ou le Qigong, assister à des concerts et des conférences. Le défilé, initialement prévu samedi, est quant à lui, malheureusement annulé.

Cliquez ici pour les infos pratiques et détails de la programmation

 

A la découverte des cultures asiatiques

Les manifestations autour du nouvel an chinois sont l’occasion idéale de s’intéresser à la culture chinoise, et plus largement, aux traditions et différents courants artistiques asiatiques. Ne manquez pas l’exposition de photos « Jeunes Instruits » à la mairie du 13ème arrondissement : jusqu’au 12 février, vous y retrouverez une sélection de clichés du photographe Tang Desheng, qui s’est penché sur le mouvement « Zhiqing » – l’envoi de millions de jeunes chinois citadins vers les campagnes, imposé par le Parti au moment de la révolution culturelle.

Jeunes Instruits (c) Tang-Desheng
Exposition Jeunes Instruits (c) Tang-Desheng

La calligraphie, art chinois par excellence, fera l’objet d’une exposition à la Mairie du 13ème arrondissement avec la présentation d’oeuvres du « Vénérable maître Hsing-Yun« .

Puisant ses sources dans les traditions ancestrales de la Chine, l’art contemporain chinois est également mis à l’honneur en ce début d’année. La Fondation Louis Vuitton lui consacre jusqu’au printemps l’expositionBentu, présentant le travail de 12 artistes et leur rapport à leur pays en pleine mutation. L’artiste contemporain Ai Wei Wei, qui a payé son engagement et son indépendance face au Parti de plusieurs mois de prison en 2011, est également l’invité du Bon Marché juqu’au 20 février. Il présente dans son exposition « Er Xi, Aire de jeux » une sélection d’oeuvres inspirées de son enfance, de la mythologie et des traditions chinoises.

Très bonne année du Singe !